35es Prix Gémeaux : District 31 et Lâcher Prise dominent dans un gala émouvant

The following two tabs change content below.

Pour fêter ses 35 ans d’existence, les Gémeaux n’ont pas eu le choix d’altérer les réjouissances pour se plier aux exigences de la santé publique en un jour où quelques régions tombent en zone orange et que la deuxième vague déferle vers nous plus fort que jamais. Malgré ces tensions lourdes, l’ambiance était à la fête et les artisans ont offert une soirée dont la réussite va bien au-delà du défi qu’engendraient les restrictions. Pour une deuxième année consécutive à l’animation en solo, Véronique Cloutier a présenté un gala rassembleur, émouvant et novateur qui a fait énormément de bien.

La télévision ne sauve pas des vies, mais elle l’agrémente merveilleusement et nous permet de demeurer ensemble. Cela a vraiment été le mantra de la soirée. Les moyens techniques déployés pour inclure un maximum d’artistes étaient irréprochables et impressionnants. Comme tous les membres d’une équipe des séries récompensées ne pouvaient se réunir pour célébrer , des hologrammes de personnalités connues défilaient pour un effet surprenant. Une catégorie à la fois, les finalistes se tenaient sur scène avec d’autres hologrammes présentant des extraits des œuvres. À l’écran, le résultat était brillant.

Véronique Cloutier a offert un travail sobre et effacé qui était efficace et de mise dans les circonstances. Les moments comiques ont été principalement assurés par les présentateurs et des sketchs vidéo ingénieux. La controverse du Bye Bye 2019 concernant la blague écrite par Simon Oliver Fecteau qui écorchait vivement le comédien Michel Olivier Girard a été abordée avec la présence des deux principaux intéressés qui ont faussement perpétué la discorde dans un numéro baveux à souhait. Marie-Ève Janvier, l’ancienne animatrice et lauréate d’un Gémeau l’an dernier pour L’amour est dans le pré, et l’humoriste Katherine Levac , la future animatrice de la téléréalité récompensée du Gémeau de la meilleure téléréalité cette année, ont enchaîné les décapants malaises pour prouver qu’elles n’éprouvaient aucun malaise l’une envers l’autre…

Par contre, la palme du numéro le plus hilarant revient à Un café avec les nommés, sympathique pastiche du segment Un café avec nos aînés tiré du talk show Bonsoir Bonsoir. En visioconférence, Patsy Gallant, Soeur Angèle et Shirley Theroux interviewaient les finalistes dans la catégorie Meilleure animation : téléréalité. Leur franchise, leur spontanéité et leurs conseils ont atteint la cible. Le Gémeau est revenu à Élyse Marquis et Daniel Vézina pour la téléréalité culinaire Les Chefs!. C’est une Élyse Marquis profondément émue et touchante qui a accepté le prix.

Un autre sacre mérité fut le doublé de France Beaudoin qui est allée chercher deux Gémeaux, un pour son animation à En direct de l’univers (Spécial du Jour de l’An) et l’autre pour Pour Emporter. Son travail d’animatrice a enfin été récompensé à sa juste valeur au même titre que son talent de productrice. Sa boîte Pamplemousse Média a récolté plusieurs Gémeaux lors de l’Avant Première, notamment pour l’événement jeunesse Mammouth 2019.

Une seule performance musicale est venue teintée le gala, mais elle valait largement la peine! Accompagné de Mélissa Bédard et Marième, Louis-Jean Cormier a offert l’excellente Face au vent issue de son troisième album Quand la nuit tombe afin d’introduire les lauréats du Grand Prix de l’Académie : les équipes de l’information de Radio-Canada et du Groupe TVA qui accomplissent un travail colossal en ce temps de crise. Promettant de toujours être là pour informer la population malgré tout, Pierre Bruneau, Sophie Thibault, Céline Galipeau et Patrice Roy ont accepté ce prix historique en étant chaleureusement ovationnés.

Pour son ultime saison, Lâcher Prise s’est vu attribuer le Gémeau de la Meilleure Comédie. Toutes les saisons de cette série ont donc reçu cet honneur. Pour une troisième fois, Sophie Cadieux a mis la main sur le Gémeau de la meilleure actrice dans une comédie pour son rôle de Valérie Legault, toujours dans Lâcher Prise. De son côté, Antoine L’Écuyer a mis la main sur la statuette du meilleur acteur dans un premier rôle dramatique pour sa fabuleuse interprétation d’un jeune adulte aux prises avec la maladie mentale dans la tout aussi extraordinaire série Mon Fils, diffusée sur les ondes de TVA le lundi à 20h00.

Sans grande surprise, District 31 est reparti avec le Prix du public et celui de la Meilleure série dramatique annuelle, ce qui fait que la populaire quotidienne ralliant en moyenne plus de 1 600 000 téléspectateurs du lundi au jeudi a remporté en tout 5 gémeaux. Le duo le plus explosif de la télé en 2019, Bruno Gagné (Michel Charette) et Nancy Riopelle (Geneviève Schmidt), a également été récompensé à juste titre. Schmidt a donc remporté dans la catégorie de la Meilleure actrice de soutien dans une série dramatique annuelle deux années consécutives, mais pour deux personnages différents (elle a remporté l’an dernier pour Unité 9).

Si on comptabilise la Soirée des artisans et du documentaire, l’Avant Première et le Gala du soir, c’est la cinglante comédie dramatique C’est comme ça que je t’aime qui repart grand vainqueur en ayant gagné dix statuettes sur une possibilité de 15 dont Meilleure série dramatique. Favorite pour son rôle de femme au foyer devenue meurtrière dans cette fabuleuse série, Marilyn Castonguay a mordu la poussière dans la catégorie du Meilleur premier rôle dans une série dramatique au détriment de l’attachante Florence Longpré pour M’entends-tu?. Cette poignante série relatant les hauts et les bas de trois amies vivant dans un quartier défavorisé de Montréal tirera sa révérence cet hiver avec une troisième saison qui s’annonce aussi déchirante que la précédente, que vous devez voir de toute urgence si ce n’est pas encore fait.

Liste des gagnants

Meilleure série dramatique annuelle District 31
Meilleure série dramatique C’est comme ça que je t’aime
Meilleure comédieLâcher Prise
Meilleure émission ou série d’entrevues ou talk-showLa vraie nature
Meilleur premier rôle masculin : série dramatique– Antoine L’Écuyer (Mon Fils)
Meilleur premier rôle féminin : série dramatique – Florence Longpré (M’entends-tu?)
Meilleur premier rôle masculin : série dramatique annuelle – Michel Charette (District 31)
Meilleur premier rôle féminin : série dramatique annuelle : Marina Orsini (Une autre histoire)
Meilleur premier rôle masculin : comédie : Fabien Cloutier (Léo)
Meilleur premier rôle féminin : comédie : Sophie Cadieux (Lâcher Prise)
Meilleure animation : série ou spéciale de variétés : France Beaudoin (En direct de l’univers)
Meilleure animation : magazine culturel : France Beaudoin (Pour Emporter)
Meilleure animation : Jeu : Guy Jodoin (Le Tricheur)
Meilleure animation : téléréalité : Élyse Marquis, Daniel Vézina (Les Chefs!)
Meilleure animation pour une émission produite pour les médias numériques :jeunesse :Rosalie Bonenfant (C’est quoi l’trip)
Grand Prix de l’Académie : Équipes de l’information de Radio-Canada et du Groupe TVA
Prix du public Fonds Cogeco : District 31
Crédits Photos : Éric Myre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *