Alertes : une escouade encore plus captivante

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Ce lundi 8 février à 21 heures débutera sur les ondes de TVA la deuxième saison d’Alerte Amber, série dorénavant baptisée simplement Alertes au pluriel pour signifier que l’escouade spéciale menée par la capitaine Stéphanie Duquette (Sophie Prégent) a plusieurs dossiers et disparitions à élucider maintenant que Logan et Éliot Charbonneau (Lévi Doré et Elijah Patrice-Baudelot) ont été retrouvés sain et sauf. La scénariste Julie Hivon délaisse donc complètement les tribulations du clan Charbonneau pour se concentrer sur de nouvelles intrigues qui, si on se fie à la surprenante finale du premier épisode, promettent de nous tenir en haleine pour les 23 qui suivront.

Cette première heure annonce d’emblée que l’assassinat de Marilou (Chanel Mings), la sœur junkie de l’enquêteur Renaud Magloire (Frédéric Pierre), dans la demeure de ce dernier occupera une place de choix dans les prochains chapitres. Les circonstances nébuleuses entourant sa mort, le désespoir et la quête de justice magnifiquement rendus par Pierre ainsi que l’arrivée de l’arrogant sergent détective des Crimes contre la personne Guillaume Pelletier (Danny Gilmore) qui ne semble pas réellement intéressé à trouver avidement le coupable parviennent à alimenter rapidement notre intérêt.

Avec Alertes, Julie Hivon a tout le loisir de développer la psychologie des membres de l’escouade, et c’est tant mieux, même si cette avenue entraîne un rythme plutôt lent lors de la première demi-heure de l’épisode. La série s’attarde notamment sur la vie personnelle du capitaine Duquette qui devra composer avec l’arrivée inattendue au Québec de son fils Pascal (Jean-Simon Leduc) au même moment où une tragédie familiale revient la hanter. On sent déjà que Sophie Prégent a insufflé à son personnage une détermination encore plus vive et attachante que celle qu’on a découverte dans Alerte Amber.

Succédant à Stéphan Beaudoin au poste de réalisateur pour les 12 premières heures, Frédérik D’Amours conserve la dynamique puissante et crue instaurée dans Alerte Amber, spécialement lors d’une scène illustrant un percutant assaut. Sans en dévoiler l’essence, disons que l’excellent acteur Marc Beaupré vous donnera assurément froid dans le dos, comme à son habitude, dans la peau d’un père de famille contaminé par des idéaux complotistes. Un sujet dans l’air du temps qui risque fort de susciter de nombreuses discussions dans les chaumières…et des revirements trépidants dignes de tout bon drame policier.

Alertes est diffusé tous les lundis à 21h00 sur les ondes de TVA.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *