Carte blanche de Jay Du Temple : une soirée à son image!

The following two tabs change content below.

Marilie Choquette-Lapointe

Après avoir animé pour deux saisons Occupation Double, Jay Du Temple a pris possession d’un autre type d’animation: celui d’un gala. L’animateur, à la base humoriste, avait carte blanche lors de cette soirée. Il en a profité pour se gâter et inviter des personnalités qu’il considère comme sa famille. Ainsi, chaque invité était décrit comme étant des membres de sa famille. En passant du cousin «bum» à l’enfant qu’il aimerait avoir, toute la famille comique de l’animateur était au rendez-vous.

Jay Du Temple s’est fait accueillir avec une ovation avant même de commencer son numéro d’ouverture. On peut dire que le public était heureux de le voir sur les planches de la salle Wilfrid-Pelletier. Il a réchauffé la foule en parlant notamment de son optimiste, se décrivant comme une personne qui voit toujours le bon côté des choses. Il a mentionné que cela s’avère difficile, de nos jours, en raison de tout ce qui se passe dans le monde. Jay Du Temple a exploité une variété de gags sur les différents styles de lit et la distinction entre les lève-tôt et les couche-tard, maudissant les lève-tôt qui sont toujours « trop », selon l’humoriste.

Le premier invité de la soirée était Pierre-Yves Roy-Desmarais. Ce dernier a mentionné qu’il aimerait être plus musclé pour pouvoir draguer plus facilement. Il a décrété qu’avec des plus gros bras, il ne se laisserait pas piler sur les pieds et s’affirmerait plus. Il pourrait obtenir tout ce qu’il voudrait. Pierre-Yves Roy-Desmarais a également parlé de son premier emploi en tant que réceptionniste au bureau de ses parents et son personnage de Johanne, ce qui a particulièrement faire rire la salle. Charles Pellerin, quant à lui, s’est lancé dans de l’humour plus engagé. En effet, dès son entrée sur scène, il a affirmé qu’il parlerait de la laïcité. Il a insisté sur le fait que les Québécois ont adopté une attitude plus « vacances » et sont chaleureux les uns envers les autres. Il a également accusé les cours d’histoire de ne pas révéler les vrais éléments en caricaturant la découverte de l’Amérique et la Seconde Guerre mondiale expliquées par une enseignante de primaire.

Guillaume Wagner est arrivé sur scène en mentionnant qu’il est content d’être de retour «depuis que les coulisses sont safe.» Lors de son numéro, il a décidé de s’adresser plus particulièrement aux hommes dans la salle. Il leur a demandé de repousser leur viking intérieur et d’agir en réel homme. Il a également remercié sa conjointe de lui faire découvrir plein de nouvelles activités à faire comme notamment les coulis de tomates dans des pots massons. Le meilleur ami de Jay Du Temple, David Beaucage, était également présent lors de ce gala. Il a principalement aidé l’animateur pour la conception des textes du spectacle. Pour son numéro, David a décidé de nous présenter différents personnages qu’il s’amuse à faire. De plus, il a également parlé de sa nouvelle passion, celle de regarder des enfants se faire chicaner par leurs parents.

Christine Morency a fait une solide apparition sur scène. Elle nous a raconté ses déboires de gym quand elle a décidé de se remettre en forme. Son numéro était rythmé et elle enchainait malheur sur malheur au grand plaisir des spectateurs. Son monologue était actif puisque, souvent, elle mimait ses actions, ce qui faisait pouffer la foule encore plus. Elle a terminé avec un passage sur l’acceptation de soi, ce qui lui a valu une incroyable ovation debout. D’un autre côté, Mélanie Couture y est allée avec un numéro sur sa première (et dernière) grossesse. L’humoriste a également lu une lettre à la fille qu’elle n’aura jamais. Un numéro qui s’est avéré aussi rigolo que touchant.

Pour conclure la soirée, deux humoristes de haut calibre était présents. Stéphane Fallu a fait un numéro sur la vieillesse. Celui-ci a mentionné qu’il vieillissait beaucoup et qu’il le sentait. Il a particulièrement parlé du test que chaque homme se doit de passer, celui de la prostate. Sam Breton a plutôt raconté sa première expérience dans un restaurant de sushis à volonté. Celui qui vient de région, habitué de voir des rats dans les restaurants et des jeux de mots déplaisants, a eu tout un choc quand il a appris que, pour chaque sushi non-mangé, des frais de deux dollars s’appliquaient. Son histoire était simplement hilarante et ses mimiques rigolotes.

On peut dire que Jay Du Temple s’est fait plaisir lors de ce gala. Il a réalisé un de ses rêves, soit de faire partie du duo des Denis Drolet. Se faisant taquiner par Denis à palettes alias Vincent Léonard, on le sentait très heureux de faire ce numéro avec une de ses idoles. Il a pris la place de Denis barbu. Son imitation était succulente et l’interprétation de la célèbre chanson Collier mauve a fait rire la salle.

Finalement, le sosie de Jay, Claude Bégin, est venu le remplacer vers la fin. Avec les autres membres d’Alaclair Ensemble, il a interprété Ça que c’tait, un de leur hits. Jay Du Temple a même rappé sous une pluie de confettis, ce qui a conclu la soirée à merveille.

Crédits Photos : Myriam Frenette, Éklectik Média 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *