Les Dead Obies, encore bien vivants au MTelus

The following two tabs change content below.

Charles Lallemant

Hier soir, le MTELUS a accueilli les Dead Obies pour clore leur tournée à travers le Québec. La formation est venue nous présenter son troisième opus, Dead. ,et, par le fait même, réaffirmer sa vivacité. Le départ de Yes Mccan pour un projet solo a forcé le groupe à faire un examen de conscience et à se redéfinir. L’aboutissement de toutes ses réflexions a mené à une restructuration magnifique. Le quintette propose des textes plus épurés et une plus grande diversité de styles.

Décollage difficile

C’est un public majoritairement dans la jeune vingtaine qui s’est déplacé pour soutenir DO. La salle n’était pas à son comble, et il n’y avait pas de fébrilité dans l’air lorsque les lumières se sont éteintes. Ce sont Obia le Chef et Mike Shabb qui étaient chargés de mettre de l’ambiance dans la place. D’abord, Obia le Chef a livré des beats accrocheurs et originaux comme Scuse, Zéros et Pas né, mais la qualité du son et de la bass ne mettaient pas en valeur son plein potentiel ni celui de son successeur. Ensuite, Mike, un jeune rappeur aux talents multiples destiné à occuper une place prépondérante dans le rap québécois, a pris le flambeau pour interpréter plusieurs de ses chansons telles que Big Bag et No Diggity. L’expérience sur scène finira probablement par rentrer et rendre justice à ses enregistrements. L’assistance a mis un certain temps pour exprimer son enthousiasme.

Bien en vie

Sans perdre de temps, Joe Rocca, Snail Kid, 20Some, O. G. Bear et VNCE Carter sont montés sur les planches et ont donné plus d’une heure de bon rap. Il y avait des projections animées sur quatre colonnes disposées en demi-lune sur scène ainsi que sur un écran situé devant la table de VNCE Carter pour habiller leur show. Ils ont partagé presque l’intégralité des pièces de leur dernier record ,Dead., sorti en février, et ont fait des choix judicieux parmi leurs autres albums. Pour DO, les ajustements sonores étaient parfaits. Ce sont Doo Wop, High et Explosif qui ont créé les moments forts de leur spectacle. La réception par la foule était excellente pour la totalité de leur prestation.

Pour le rappel, de nombreux artistes présents pour l’événement se sont donnés rendez-vous sur scène pour profiter des derniers moments de leur aventure. Ils ont dit au revoir avec Where They @, Break (la première chanson qui est parue suite à la rupture avec Mccan) et d’autres.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *