FMG : la douceur de Cœur de pirate en guise de réveil

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Derniers articles parMarie-Claude Lessard (voir tous)

Alors que le soleil du samedi 4 septembre se dessinait lentement mais sûrement dans un ciel clair, Cœur de pirate a inauguré les Matinées Musicales, une nouveauté du FMG en collaboration avec Hydro-Québec qui a pour but d’offrir aux festivaliers un concert intimiste alors que les  montgolfières entament leur première envolée de la journée.

Même si les conditions météorologiques permettaient une envolée seulement après le spectacle, l’autrice-compositrice-interprète a pu faire résonner quelques notes de son album instrumental Perséides entourée d’immobiles ballons de forme spéciale dont un éléphant et un hibou rose, son préféré.

Même si elle était chaudement emmitouflée dans un manteau plaid noir, gris et blanc, l’artiste, qui attend l’arrivée de la cigogne pour une seconde fois, n’a pas échappé au froid matinal de Gatineau, tout comme les festivaliers assis à distance sur l’espace gazonné avec les yeux plissés par la luminosité du soleil et -probablement- le manque de sommeil.

Fébrile à l’idée d’offrir pour la première fois de sa carrière un spectacle à 6h45, la présidente et directrice musicale de Bravo musique a préféré faire des blagues sur la situation plutôt que de se plaindre, le contexte enchanteur et la réceptivité du public rendant l’expérience magique et inoubliable. La spontanéité et l’honnêteté de Béatrice Martin étaient aussi enveloppantes et réconfortantes que les pièces qu’elle a offertes en compagnie de la violoncelliste Marianne Croft et du guitariste Renaud Bastien.

Principalement né de la convalescence d’une importante opération aux cordes vocales pour traiter la formation d’un polype, l’album Perséides, disponible sur les plateformes numériques et dans certains magasins, est le fruit d’un nouveau processus créatif pour Cœur de pirate qui renoue avec les mélodies dépouillées et douces comme celles qu’on peut entendre sur son premier album, simplement baptisé Cœur de pirate.

La plupart des pièces de ce projet qui connaît ses derniers balbutiements en tournée ont pour titre une ville que Coeur de pirate a visitée avec ses parents alors qu’elle était adolescente et peu emballée par les beautés cachées des régions du Québec. L’idée de ces titres est donc une façon pour elle de s’excuser pour son attitude maussade, car elle reconnaît aujourd’hui la chance qu’elle a eue.

Même si Perséides est entièrement composé au piano, sur scène au FMG, il est devenu un trio instrumental galvanisant et parfait pour se réveiller sereinement en sirotant café ou chocolat chaud. Même si sa voix est encore au repos, celle qui célébrait le même jour le neuvième anniversaire de sa fille Romy a pu offrir trois chansons de manière sobre et acoustique, au grand plaisir du public  formé de plusieurs générations. On a ainsi pu entendre Place de la république, Crier tout bas et Comme des enfants avec sa voix plus rauque que d’habitude et la prononciation plus claire. Le public en redemandait!

D’ici quelques semaines, Cœur de pirate va lancer son sixième album original aux effluves disco pop. Le premier extrait, On s’aimera toujours, est maintenant disponible sur toutes les plateformes de téléchargement de même que la chanson Plan à trois. Les deux vidéoclips de ces chansons sont également sortis. Pour tous les détails concernant ses prochains spectacles, cliquez ICI.

Crédits Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *