Gala d’humour du FMG : Rita Baga en met plein la vue!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Ce dimanche, pour son traditionnel gala d’humour, le FMG a regroupé quatre têtes d’affiche qui cartonnent présentement dans le monde de l’humour : Richardson Zéphir, Korine Côté, Jean-Thomas Jobin et la reine Rita Baga à l’animation. Cette idée de réunir ces humoristes dans le même spectacle s’est avérée fructueuse car, malgré quelques longueurs dans les numéros et un écho désagréable dans les micros, le public, bien que modeste comparé aux autres spectacles du festival, a été très participatif et a semblé apprécié les jeux de mots aussi savoureux que douteux ainsi que les blagues légèrement irrévérencieuses.

La drag queen la plus en demande au Québec a brillamment instauré le ton à la soirée en offrant une introduction fort divertissante et colorée. Rita Baga, alias Jean-François Guevremont, a foulé la scène du Casino du Lac-Leamy avec une perruque rouge vif et un manteau violet rappelant la forme d’une montgolfière qui cachait une robe à frange et à filet tout aussi colorée et pétillante. Sa joie contagieuse, sa fausse colère parfaitement assumée, son aplomb magnétique et la maîtrise complète de son personnage de femme alien à la gestuelle et à la parole exubérante a suscité une rafale de rires et de sourires qui donnaient hâte de la voir envahir la scène de nouveau.

Comme l’artiste s’est principalement fait connaître du grand public grâce à l’émission Canada’s Drag Race, elle a proposé un pot-pourri de certaines chansons marquantes de l’émission dont Cover Girl et Sissy that walk. Les amateurs de cette compétition dans laquelle elle a fièrement représenté le Québec pourront d’ailleurs voir Rita et ses rivales discuter de l’impact de la série grâce à l’émission spéciale Canada’s Drag Race Anniversary Extravaganza qui sera disponible dès le 6 septembre 2021 sur Crave et Crave en français. 

Puisque la panéliste à l’émission Qui sait chanter sur les ondes de Noovo dès le 13 septembre à 20h00 a terminé deuxième à Canada’s Drag Race, elle a tourné cette déception en autodérision en montrant sa colère en faisant du lipsync sur Aujourd’hui, ma vie c’est de la marde de Lisa LeBlanc et en se saoulant sur Les soirs de scotch de Luce Dufault pour un résultat hilarant. Pour le reste du spectacle, ses présentations des invités étaient gentilles et mentionnaient leurs nombreux projets d’une manière fluide et pas du tout barbante. Sa performance laisse présager que du bon pour son spectacle solo Créature dont elle a amorcé la tournée le 3 et le 4 septembre au Palace de Granby avec une belle réaction de la part du public.

Élu le chouchou du public par les téléspectateurs de BigBrother Célébrités, Richardson Zéphir, qui partira en tournée avec son spectacle solo Zéphir prochainement, a pris le temps de se présenter à la foule, de parler de ses origines et de faire une analyse amusante sur la voix doublée stéréotypée d’Eddie Murphy. Les gens ont d’emblée été charmés par sa bonne humeur, sa positivité et son humour sans prétention.

De son côté, Korine Côté a débuté son numéro en parlant de vomissements, plus précisément du fait qu’elle est prête à souffrir le martyre pour ne pas vomir tellement le geste la répugne. Malheureusement, ce segment s’étirait. L’humoriste, qu’on peut entendre à CKOI (96.9) du lundi au jeudi à l’émission Le fun est dans le retour et qui repartira en tournée avec son deuxième spectacle solo Gros Plan, a véritablement pris son rythme quand elle s’est défoulée à propos des ronflements de son chum et de l’horrible mouthpiece qu’elle doit mettre chaque nuit.

Comme Jean-Thomas Jobin a évincé Rita Baga de l’aventure BigBrother, cette dernière a assouvi sa soif de vengeance en lui demandant de présenté son numéro déguisé en une boîte de bonbons Nerds. L’humoriste et grand gagnant de BBC a accepté! Les festivaliers ont pu admirer un Nerd danser et chanter Alors on danse de Stromae comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Pendant plus de 20 minutes, l’humoriste a enfilé les blagues absurdes avec un succès mitigé. Bon joueur, Jean-Thomas Jobin n’a pas eu peur d’admettre qu’une blague n’a pas eu l’effet escompté et que certaines moins bien reçues le faisait rire quand même! Cette honnêteté fort louable a été saluée par le public qui a particulièrement apprécié le segment complètement loufoque dans lequel l’humoriste s’imaginait discuter avec Kaapo Kakko, Maka Kotto et  Yoko Ono et de trouver tous les prétextes possibles pour répéter leur nom fréquemment.

En guise de conclusion, Rita Baga et Jean-Thomas Jobin ont fait un court mais sympathique numéro sur les possibles noms de Drag Queen que pourrait utiliser Jean-Thomas. Ce dernier a dressé une liste de noms déjantés comme Daphnée pour un petit pain ou encore Janine Sutto mais transpire tard.

Crédits Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *