Guylaine Tanguay

Guylaine Tanguay : une carte blanche 100% country

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Ce fut au tour de la chanteuse country Guylaine Tanguay de se prêter au jeu de la carte blanche colorée animée et imaginée par Monique Giroux. Une soirée dans laquelle Guylaine s’est racontée autant en anecdotes qu’en chansons. La chanteuse a choisi de s’entourer de gens qu’elle aime et admire profondément pour cette soirée spéciale. Parmi ses invités, le premier à avoir floué la scène est Guillaume Lafond que l’on a pu découvrir pendant la nouvelle mouture de Star académie.

Guillaume, qui nous a montré un univers très anglophone pendant sa participation à l’émission, a dévoilé tout le rauque de sa voix dans une chanson country en français intitulée Rien à faire, montrant ainsi tout son groove et sa passion de la scène. Séduit par sa gentillesse, son talent et aussi ses yeux, Guylaine l’a rejoint pour partager la célèbre pièce de Willie Nelson, On The Road Again.

Crédit photo : Frédéric Faddoul

Cette formule spéciale demandait aux artistes de partager une chanson dont ils auraient aimé en être l’auteur. Pour répondre à cette consigne, Guylaine Tanguay s’est simplement plongée dans la chanson qui lui faisait du bien. C’est donc la magnifique chanson de Paul Daraîche Je pars à l’autre bout du monde qu’elle nous a interprétée. L’autre demande que devait respecter Guylaine, c’était de faire écouter un 33 tours au public. Pour l’occasion, la chanteuse a choisi de nous faire écouter son vinyle de Céline Dion que sa mère lui a offert lorsqu’elle était plus jeune. Avec toute la délicatesse et l’humour qu’on lui connait, Guylaine en a profité pour donner un cours de tourne-disque.

Parmi les invités de la soirée, Guylaine Tanguay a choisi Patrick Normand qui est un artiste qu’elle affectionne depuis son adolescence et qu’elle considère comme une bonne personne et un excellent chanteur. Celui-ci nous a interprété La Gibson de mon père pour ensuite interpréter aux côtés de sa chère épouse la chanson Si on y allait. Guylaine Tanguay a profité de cette soirée pour parler de certains sujets qui sont difficiles et dont on ne parle pas forcément assez comme la ménopause avec la chanson J’ai chaud. Elle nous a aussi plongé dans une dure période de la vie à laquelle on doit tous faire face et qui lui a donné l’envie d’avoir une chanson sur le sujet. C’est donc une chanson pour ceux qui restent après la mort et qui s’intitule L’incontournable qu’elle nous a partagée.

Crédit photo : Frédéric Faddoul

Pour sa carte blanche colorée, Guylaine Tanguay devait aussi inviter un proche, et c’est sa fille Mary-Pier Bazinet qu’elle a invitée sur la scène pour partager la chanson qu’elle a écrite à sa mère, I’m your mother. Un beau moment de complicité et de partage entre mère et fille qui souligne bien l’ambiance familiale de la soirée. Pour clore cette soirée, Patrick Normand est revenu partager la scène avec Guylaine pour chanter Quand on est en amour. Les invités se sont ensuite réunis pour faire le salut avec cette chanson festive que Guylaine a écrit, Que les fêtent commencent. Une belle manière de nous souhaiter un beau temps des fêtes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.