International des Montgolfières

International des Montgolfières : un départ réussi

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

L’International des Montgolfières qui dévoilera une programmation grandiose et diversifiée jusqu’au 21 août a pris son envol hier soir avec les tout premiers artistes et pas les moindres puisqu’il s’agissait de The Franklin Electric, Hubert Lenoir et Billy Talent. 

The Franklin Electric
Jon Matte – Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

The Franklin Eletric 

L’auteur-compositeur et interprète Jon Matt a ouvert le bal du grand retour de l’International des Montgolfières en nous plongeant dans son univers folk indépendant qui définit parfaitement la formation musicale The Frankin Electric.  Tantôt à la guitare et tantôt au clavier, Jon Matt a fait le tour de ses albums sans oublier ses plus grands hits I Know The Feeling, This Is How I Let You Down ainsi que Ten Steps Back pour le plus grand plaisir de ses nombreux fans.

Hubert Lenoir – Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

Hubert Lenoir 

L’auteur-compositeur et interprète Hubert Lenoir a encore fait des ravages sur la scène de l’International des Montgolfières avec son univers rock légèrement teinté de Jazz. Entre ses chorégraphies et ses performances vocales, l’artiste s’est emparé pleinement de la scène en mettant le feu sur la place des festivités. La scénographie permettait de voir d’autres facettes des artistes présents sur scène grâce à une caméra qui transportait la réalité sur un écran géant en arrière de la scène.  Pour ce spectacle, Hubert Lenoir s’est davantage concentré sur son deuxième album Pictura de IPSE : musique directe dans lequel figure la pièce Secret qu’il considère à ce jour comme l’une des plus belles chansons qu’il a écrites à vie. C’est seulement à la fin de ce spectacle et après quelques crowd surfing que l’artiste a fait place à son premier album pour interpréter avec une foule en délire la populaire Fille de Personne II. 

Billy Talent – Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

Billy Talent 

Pour terminer cette belle entrée en matière du festival, c’est nul autre que le groupe le plus attendu de la soirée, Billy Talent , qui a pris possession de la scène. Dès son pied sur la scène, l’artiste a littéralement couru d’un côté et de l’autre de la scène pour faire résonner son univers punk rock. Bien que la formation canadienne soit plus à l’aise de s’exprimer en anglais, le chanteur du groupe, Benjamin Kowalewicz , a pris le soin de saluer le public de Saint-Jean en français, en plus de s’excuser pour le retard qui a poussé le show vers 22h45 au lieu de 22h15. Une attention qui a créé, dès le début de ce spectacle captivant, une belle chimie entre l’artiste et le public présent. On pensait que l’énergie était déjà à son comble lors des spectacles précédents, mais rien ne peut comparer l’ambiance qu’il y avait pour Billy Talent , particulièrement lors des chansons plus connues telles que River Below, Fallen Leaves et Devil In A Midnight Mass. 

Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média