Jane Birkin dévoile l’album de sa vie !

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

La chanteuse, autrice et comédienne Jane Birkin brise un silence d’une durée de 12 ans pour nous dévoiler un tout nouvel album studio tissé avec et par son ami Étienne Daho. Ce quatorzième opus intitulé Oh! Pardon tu dormais … est un clin d’oeil à la pièce du même titre que Jane avait composée et interprétée dans les années 90. Ce mélange d’adaptation musicale et de chansons originales écrites par Jane se veut, comme le montre la pochette, un album en noir et blanc qui cherche à mettre en lumière les zones d’ombre de l’artiste dans un univers très épuré dont le piano en est l’instrument de prédilection et dont l’ensemble se caractérise par une pop variété française.

À travers les 18 chansons qui habitent l’opus, Jane Birkin se raconte plus que jamais, faisant ainsi de Oh ! Pardon tu dormais … l’album de sa vie et particulièrement de ses blessures amenant à des textes forts et parfois même durs sur les thèmes de la jalousie, la maladie et de la mort. Pour la première fois, Jane Birkin dévoile des textes (Cigarettes et Ces murs épais) qu’elle a écrite en lien à la disparition de sa fille Kate Barry décédée en 2013. La chanson Cigarette est d’ailleurs très dense puisqu’elle exprime une vision de ce qu’aurait pu être l’accident de sa fille.

Qu’elle parle ou chante l’artiste dévoile une très grande retenue qui rend l’interprétation réconfortante et qui met davantage l’accent sur les textes. Ceux-ci se mélangent d’ailleurs à merveille aux sonorités choisies. Étienne Daho arrive à mettre de l’avant les mots de l’artiste, mais aussi à contrebalancer la lourdeur des textes par un jeu d’humour sur la chanson F.R.U.I.T qui est, en réalité, un court et drôle échange entre les deux artistes sur ces mots que Jane Birkin déteste dire et qu’elle préfère épeler avec son accent britannique qui fait tout son charme.

Le premier extrait de l’album a avoir été mis en image est la pièce Les jeux interdits qui parle de l’enfance de ses deux filles qui avaient un malin plaisir à enterrer tout ce qu’elles trouvaient. La chanson en question dégage une sonorité qui ramène au début de la carrière de l’artiste, ce qui renforce l’idée du passé. L’album offre également deux pièces en anglais, Ghost et Cath Me If You Can , qui, sans être dans la même langue que le reste de l’album, se fondent exactement de la même manière.

En officialisant la sortie de l’album le 11 décembre dernier, Jane Birkin a dévoilé un nouveau vidéoclip sur la pièce À marée haute qui dresse un lien entre l’amour de soi à travers les autres et la mer qui peut tout absorber sur son passage. Oh ! Pardon tu dormais … est donc un album rempli de poésie et est maintenant disponible en magasin ainsi que sur toutes les plateformes de téléchargement.

Nos coups de cœur de l’album sont Max, Ghost, Les jeux interdits et Ces murs épais. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *