Kinky Boots a posé ses bottes sur Montréal !

The following two tabs change content below.

26 avril 2019, Théâtre St-Denis, Montréal

Kinky Boots arrive tout droit de Broadway pour déchaîner les Montréalais et laisse dans son sillage des yeux remplis de paillettes et des cœur ouverts à la différence.

Il est connu de tous que Londres est la capitale mondiale des comédies musicales, mais il y a également un endroit en Amérique où l’on retrouve tous les grands succès des spectacles théâtraux mêlant chants & danses : Broadway ! Nombreuses sont les comédies musicales qui connaissent un succès retentissant sur cette avenue, et ce, pendant plusieurs années, pour certains d’entre eux.

La dernière merveille musicale de la lumineuse avenue est Kinky Boots. Ce spectacle a remporté pas moins de 6 Tony, dont celui de la meilleure comédie musicale et de la meilleure chorégraphie. Il faut dire que l’équipe est impressionnante et laisse rêveuse. À la mise en scène et à la chorégraphie, on y trouve Jerry Mitchell (Legally Blonde, Hairspray), le lauréat de deux prix Tony. Le livret est écrit par le fabuleux Harvey Fierstein (La Cage Aux Folles) ; une  légende de Broadway et lauréat de quatre prix Tony. Quant aux musiques et paroles du spectacle, elles sont signées par Cyndi Lauper, icône de la musique populaire et lauréate de plusieurs prix Grammy et Tony. Le cast est vertigineux, à l’image du spectacle et des chaussures dont il est question dans l’histoire.

© Matthew Murphy

L’action se situe à Northampton, en Angleterre. Un jeune homme, Charlie Price, rêve de prendre son envol et, au côté de sa fiancée, de s’installer dans la capitale londonienne. Les deux tourtereaux laissent ainsi derrière eux leur petite ville de campagne et la vie qu’ils ont toujours connue. Le mariage en planification, et malgré les suppliques de son père de reprendre l’entreprise familiale de fabrique de chaussures pour hommes « Price & Sons », Charlie Price découvre enfin les rues de Londres. Il apprend vite que ces dernières ne sont pas sûres et que l’on y fait des rencontres étonnantes. Une nuit, pensant voler au secours d’une demoiselle en détresse harcelée par quatre lourdeaux, Charlie Price fait la rencontre de Lola, une drag-queen londonienne, meneuse de revue d’un cabaret. Sa découverte d’un nouvel univers est de courte durée. Charlie est rappelé à Northampton, son père est décédé. Le chagrin de la perte de son père ne peut embrouiller l’esprit de Charlie qui est maintenant à la tête de l’entreprise familiale que M. Price lui a légué. Il découvre avec horreur que la fabrique est en faillite, et que plus personne n’achète leur produit. Il lui faut des idées neuves et vite.

Charlie repense à Lola et ses talons vertigineux, hors de prix et de moindre qualité, qui ne sont absolument pas adaptés aux pieds et à la stature masculine. Il lui vient l’idée géniale de créer une collection de bottes haut de gamme pour drag-queen. Il retourne à Londres convaincre Lola. Que l’aventure commence…!

Kinky Boots mérite tous les prix qui lui ont été décernés. L’histoire est contemporaine, drôle, intéressante, bien menée, et les messages de tolérance, d’ouverture d’esprit et d’acceptation de soi et des autres sont magnifiques. C’est un spectacle qui divertie, mais pose également beaucoup de questions et de réflexions sur notre monde, la peur et les jugements des uns et des autres. On y retrouve toute une palette de personnages aux caractères, à la vie et à la vision du monde différentes. Chaque spectateur peut facilement s’identifier à un personnage.

Les musiques sont géniales et entraînantes. Certaines, lors des moments de doute et de réflexion du protagoniste, sont plus calmes voire mélancoliques. Mais dans l’ensemble, on a envie de se lever de son siège, de danser avec les acteurs et de chanter. De l’énergie, de la joie, des paillettes, le tout sur des paroles intelligentes et censées.

Quant à la prestation des acteurs, elle sert magnifiquement la création. Kenneth Mosley qui interprète le personnage phare de Lola est extraordinaire ! Quel talent ! Une voix sublime et un jeu impeccable et nuancé. Il est l’extravagante Lola, drag sans peur qui s’amuse à choquer les braves gens ; et il est également Simon, ce jeune homme blessé et incompris par son père boxeur professionnel.

 

Karis Gallant a charmé le public avec sa voix juste et agréable, mais surtout avec son interprétation du personnage de Lauren (amie et bien plus de Charlie). Elle est drôle, sans filtres, féminine, masculine, loufoque, pleine de doutes et très, très attachante. Tout au long de la pièce elle ne se prend pas au sérieux, et ceux sont ces moments de dérapages et de folie qui font fondre le cœur du public. Une mention toute spéciale également pour James Fairchild, qui campe le personnage bourru de Don, un monsieur d’une certaine carrure, plus habitué à lever le coude dans un pub, que la jambe dans un cabaret ; il sera confronté à Lola et ses Angels qui bousculeront sa vie, son quotidien et sa vision du monde. L’évolution du personnage est bouleversante.

La scénographie est étudiée pour nous transporter de l’usine à chaussure, à l’univers du cabaret de Lola en un clin d’œil. Une structure métallique sur roues en centre de scène permet ces changements. De même que la chorégraphie minutieuse de tous les acteurs sur le plateau permet des transformations importantes en un claquement de doigt. Si l’on évoque les costumes de Kinky Boots, le premier mot qui vient à l’esprit est : paillettes ! L’univers de l’entreprise Price & Sons est sobre et fidèle au visuel d’une entreprise de petite ville anglaise ; mais ce qui marque, ce sont les 1001 costumes de Lola et de ces Angels ; tous plus extravagants les uns que les autres. Et surtout, la collection de chaussures ! C’est un tourbillon de couleur, de strass et de paillettes. Un régal pour les yeux des amateurs.

D’ailleurs, les amateurs de cabaret adorent toutes les scènes avec les Angels de Lola. Ces dames, drag-queens, juchées sur des talons hauts, en costumes flamboyants, sont des performeurs de haut niveau. Et les costumes du défilés feront frissonner de plaisir plus d’un amateur de costume.

Succès retentissant pour cette comédie musicale ! Le public semblait timide lors de la représentation ; certaines personnes se posant même des questions sur ce qu’elles voyaient sur les planches du théâtre ; mais dès les dernières notes et le noir final, ce fût l’ovation. Le public ravi applaudissait et criait à tout rompre. Un beau moment. On ne peut qu’imaginer la folie du public new-yorkais déchainé lors des représentations à Broadway.

 

Fiche technique

 

KINKY BOOTS

Les 26 & 27 avril 2019

Livret musical : Harvey Fierstein

Musiques & paroles : Cyndi Lauper

Écrit par : Geoff Deane & Tim Firth

Mise en scène & chorégraphies : Jerry Mitchell

Supervision musicale, arrangements et orchestration : Stephen Oremus

Distribution :

Geoff Davin (Mr Price)

Connor Allston (Charlie Price)

Ashley North (Nicola)

James May (George)

James Fairchild (Don)

Karis Gallant (Lauren)

Kelsee Sweigard (Pat)

Shaun Nerney (Harry)

Kenneth Mosley (Lola)

Jordan Archibald, Derek Brazeau, Ryan Michael James, Andrew Norlen, Jacob Paulson, Ernest Terrelle Williams (Angels)

Rebecca Mason-Wygal (Trish)

Andrew Poston (Richard Bailey)

Andrew Malone (Simon Sr)

Kirby Lunn (Milan Stage Manager)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *