Lancement de Koraly: flamboyante, pleine d’énergie et bien entourée!

The following two tabs change content below.

Hier soir au Théâtre Corona de Montréal, la chanteuse Koraly lançait son premier album intitulé Paradoxe . Malgré toutes les mesures sanitaires mises en place (masque, prise de température, chemin à suivre, distanciation), le public était très fébrile de voir enfin un spectacle en salle. Ce fût d’ailleurs le premier lancement d’album dans sa forme habituelle depuis la pandémie.

Présentée par l’animateur Jean-Yves Lemay,  la chanteuse a confié avoir l’impression d’accoucher d’un bébé, même si elle n’a pas encore eu d’enfants, après 10 ans de rêve, d’espoir et beaucoup de travail.
Débordante d’énergie, elle nous a accrochés dès le départ avec Tomber.

Ensuite, Christian Marc Gendron (qui l’a découverte et l’a aidée à devenir le ‘’Talent à découvrir’’ de Rouge FM en juin 2016) est monté sur scène et a présenté avec elle deux chansons. Il a remplacé Jérôme Couture pour le titre Obsession et A-SHO pour la chanson Aveugle.

Si les premières chansons étaient rythmées et entraînantes, Koraly a su aussi nous toucher droit au cœur en nous parlant de son frère. L’ayant perdu 2 ans auparavant, elle a confié que cet album était pour lui, que c’était son ange gardien. Elle a interprété sa chanson qui lui est destinée, Rêver à tes mots, accompagnée de Laroie, une des autrices de la chanson. Elle a terminé la soirée avec une demande spéciale de l’animateur, Sweet Child O’Mine de Guns N’ Roses, et a repris sa première chanson, Tomber.

Au total, la présentation aura duré environ 45 minutes et Koraly nous a présenté 7 des 12 chansons (incluant 2 versions anglaises) de son album. À prédominance pop, on y retrouve beaucoup de dance, de l’électro, du urbain et des ballades qui mettent sa voix d’ange en valeur.

Disant elle-même qu’elle ne fait rien comme les autres (d’où le nom de l’album), elle a une grosse équipe qui a travaillé avec elle pour ce petit bijou. Elle s’est entourée de nombreux auteurs-compositeurs, de chanteurs (Jérôme Couture, A-Sho, Benny Adam, D-Noy et Spaceman dela et Laroie), et de cinq réalisateurs (RealMind , Jay Lefebvre, Guy Tourville , Lucas Liberatore et D-Noy) pour mettre ce beau puzzle en place. Elle n’a pas manquer d’éloges à leur égard lors des remerciements.


Le public présent lors du lancement était plutôt timide. Les spectateurs sont restés assis, incertains, probablement à cause des mesures sanitaires. Je suis toutefois persuadée que lorsque la pandémie sera officiellement terminée et que les spectacles reprendront de plus belle, les foules se lèveront pour la belle Koraly!

Crédits Photos : Isabelle Hamel-Blouin, Éklectik Média 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *