Lynda Lemay, 11 fois plutôt qu’une!

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

L’autrice-compositrice et interprète marque son grand retour avec un projet hors du commun qui va faire oublier aux fans ces quatre années d’absence depuis l’album Décibels et des silences paru en 2016. En effet, Lynda Lemay nous offre, en ce 11 novembre, deux albums de son projet Il était onze fois, qui cache 11 albums qu’elle compte nous partager en 1111 jours. Un gros défi que l’artiste considère comme une folie, mais une folie qui fait du bien et qu’on attendait avec impatience. L’artiste nous offre donc les albums Il était onze fois et Des milliers de plumes qui, en à peine quelques heures, ont déjà connu un immense succès et se trouvent en haut des palmarès des ventes numériques, et avec raison.

On ne peut pas cacher que l’écriture si précisément imagée et poétique de l’artiste nous avait manqué. Dès la première écoute de ses nouvelles compositions, nous ne pouvons pas faire autrement que d’y plonger et se laisser bercer dans les textes et mélodies qui bouleversent les uns après les autres en traitant de sujets à la fois lourds, mais tellement nécessaires. Au sein de ces deux nouveaux opus, la chanteuse nous déverse avec sa rythmique, sa retenue et sa troublante écriture bien à elle les thèmes du deuil, de l’inceste, de la santé mentale et de la fin de vie. Des sujets qu’elle manie avec cette vérité dont elle seule à le secret et qui, à chaque fois, nous embarque sans aucune hésitation et avec la certitude que son crayon a vécu chacune de toutes ces vies qu’il décrit.

Ces thèmes sont accompagnés par des harmonies de piano, de violon et de chœurs qui, ficelées ensemble, renforcent encore plus les mots de ces histoires qu’elle nous raconte. Sa voix n’a pas pris une ride, mais nous offre quand même de belles surprises, notamment avec la chanson Je t’oublie où elle libère dans ce piano-voix des notes aigües rarement entendues jusqu’à ce jour et dont on ne peut en être que bouleversé. Parmi les bouleversements que Lynda nous témoigne, il y a celui de la pièce Mon drame qu’on pourra découvrir sur chacun des albums avec une collaboration et un regard différents pour nous témoigner cette difficulté de vivre dans un corps qui n’est pas le nôtre. Pour les deux premiers regards, Lynda a joint sa voix à celles de Claude Pineault et Tom-Éliot. 

Il était onze fois et Des milliers de plumes marquent donc le début d’une belle aventure dont on ne peut qu’avoir hâte d’en entendre la suite. En attendant, les deux disques sont disponibles sur toutes les plateformes numériques et se trouveront sur les tablettes des magasins dès le 27 novembre.

Nos pièces préférées

Dans l’album Il était onze fois : Le monde, Mon drame, Je mentais et Ta robe 

Dans l’album Des milliers de plumes : Je t’oublie, Mon drame, J’ai pas dit non et J’ai deux familles.

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *