Marc Dupré, toujours le même sens du spectacle!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

D’albums en albums, de tournées en tournées et de projets en projets, le bassin de fans de Marc Dupré s’élargit, et il suffit d’assister à un seul de ses spectacles pour comprendre pourquoi : l’auteur-compositeur-interprète manie l’art de mélanger stratégiquement tous les ingrédients nécessaires pour combler petits et grands. Sa venue à l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu le 18 août dernier n’a évidemment pas fait exception.

Un impressionnant nombre de familles s’est déplacé devant la scène Loto-Québec avec une seule idée en tête : faire le party et chanter à tue-tête les tubes commerciaux  de celui qui regagnera son siège de coach à La Voix dès l’hiver 2019. C’est exactement la sensation que Marc Dupré a projetée sur ses admirateurs en promettant une soirée extraordinaire dès son arrivée sur les planches. Il a relativement tenu parole en débutant avec Du bonheur dans les étoiles, single fort populaire issu de son sixième album La vie qu’il nous reste qui est paru le 3 novembre 2017. Pour déjà s’assurer que l’intérêt demeure, une pluie explosive de guirlandes blanches et de confettis multicolores a enveloppé une bonne partie du public à la fin de la seconde pièce livrée, Je t’emmène. Comme le chanteur l’a avoué, en plus de ne pas s’avérer dispendieux,  tout le monde aime les confettis. Qui plus est, c’était extrêmement intelligent de les balancer à un moment où on s’y attendait le moins.

Malheureusement, l’artiste n’a pas été à l’abri de retours de son qui lui ont parfois empêché de démontrer toute sa puissance vocale. Ceci dit,  l’ambiance festive n’a pas été réellement entachée puisque Marc n’a jamais décroché de sa performance, même lorsque des techniciens s’affairaient sur sa personne.

L’humour étant un autre élément qui met efficacement de l’ambiance à toute fête, Dupré s’est servi de sa personnalité attachante ainsi que de son ancienne expérience d’imitateur pour intégrer efficacement à son concert blagues et anecdotes cocasses s’apparentant à du stand up. L’interprète savait également que, contexte de festival oblige, les reprises de chansons passant en boucle à la radio font mouche. C’est pour cette raison que, au travers de ses propres succès tels que Une raison d’exister, La tempête et S’aimer comme on est, il a livré des hits qui ont traversé toutes les générations comme Summer of 69 de Bryan Adams , Castle on the hill d’Ed Sheeran et Say Something de Justin Timberlake.

Puisqu’un événement comme les Montgolfières possède une connotation familiale, faire participer les enfants s’avère toujours gagnant. Marc l’a bien compris en demandant à trois belles frimousses de se dandiner sur scène en sa compagnie sur son premier succès datant de 2005, Voyager vers toi. Sur papier, ce moment pouvait paraître cliché et mielleux, mais le lien que l’interprète a affiché avec les enfants choisis débordait de sincérité, d’autant plus que ces derniers possédaient une hilarante et mignonne spontanéité. Mention spéciale à celui qui avait gardé des écouteurs coupant le son sur ses oreilles. Ses mimiques étaient des plus précieuses et magiques, et Marc n’a pas manqué de le souligner! Poursuivant dans la même veine de proximité, le chanteur est allé à la rencontre de son public tout au long de la pièce Si pour te plaire afin de prendre des égoportraits. Le titre ne pouvait être mieux sélectionné car cette initiative a énormément plu aux fans qui avaient alors la confirmation qu’ils étaient bel et bien partie prenante du spectacle.

Un autre aspect important pour faire lever le party : des invités surprise! Marc a demandé à sa fille Stella de l’accompagner sur Rolling in the deep d’Adele et You are the reason de Calum Scott, deux morceaux qu’ils avaient déjà publiés sur YouTube et qui ont conquis le cœur du public sans peine. L’attendrissant duo a encore atteint la cible hier soir, surtout que Stella possède une splendide voix rauque qui fait frisonner. Son parcours sera assurément palpitant à suivre! Parlant de voix puissantes qui donnent la chair de poule, Marc a aussi poussé la chansonnette avec la finaliste de son équipe à La Voix V, Rebecca Noelle, qui a envoûté avec ses déhanchements suaves et son registre vocal brut rempli de belles nuances. Un autre habitué de La Voix,  Ludovick Bourgeois,  a ensuite partagé la scène avec Marc pour offrir son succès Desert Song et la pièce Fais attention des B.B., un hommage à son père qui a ravi la foule.

 

Afin de spectaculairement mettre en valeur l’univers électro/pop à saveur folk de Marc Dupré, des ballons ont été lancés pendant Un coup sur mon cœur. D’immenses tambours sur lesquels l’artiste frappait avec une joie intense à l’aide de bâtons lumineux sur La moitié de tes secrets et Là dans ma tête ornaient la scène. Bien qu’ils n’inventaient pas la roue et qu’ils apportaient un certain aspect mécanique à la mise en scène, ces accessoires ont véritablement réussi à maintenir la vibrante énergie du public qui criait les paroles comme s’il n’y avait pas de lendemain. Bien sûr, cette frénésie avait besoin d’un peu d’accalmie. C’est alors que Marc, sans se montrer trop moraliste, a offert la touchante Ton départ en avouant avec vulnérabilité qu’écrire cette chanson pour une femme pour qui les jours étaient comptés lui avait fait réaliser tout le bien que les mots peuvent faire. Quelques minutes après cet instant saisissant, la joie est revenue pour terminer en beauté avec Nous sommes les mêmes, guirlandes blanches et dorées en bonus!

Bref, malgré quelques accrocs et numéros semblant plaqués, Marc Dupré a prouvé au public de St-Jean qu’il a bel et bien le sens du spectacle…et  que ce n’est pas prêt de s’arrêter!

Crédits Photos : Stéphanie Payez/Éklectik Média 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *