Les moments forts de l’hilarant Roast COVID-19

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Pour divertir la population confinée qui n’en peut plus de cette lourde quarantaine, Z Télé a décidé d’offrir une émission spéciale en direct (par vidéoconférence) de 60 minutes d’une de ses émissions vedettes, Roast Battle. Une brochette impressionnante d’humoristes a livré sans censure ses pensées sur la pandémie, ce qui a fait franchement du bien à un public qui avait cruellement besoin de rire dans la légèreté. Ils ont tous prouvé qu’on peut rire d’un sujet délicat sans franchir la ligne.

Roast COVID-19 a débuté en force avec l’introduction d’Yvon Deschamps et Judi Richards, vêtus de tenues de soirée pour l’occasion, qui a fait sourire. Alexandre Barrette a effectué une animation efficace digne de son expertise en la matière. À travers les multiples blagues faisant référence à sa prise de poids auxquelles il a répondu avec une solide répartie , Barrette a bien taquiné ses invités, et réciproquement, tout en leur accordant une place considérable pour se démarquer. Évidemment, certains se sont davantage illustrés que d’autres. Avant les pauses publicitaires, de savoureux courts extraits de vidéos de d’autres humoristes populaires qui se retrouvent sur le web ont été présentées, et il faut avouer que cette idée était bien sympathique.

Marie-Lyne Joncas a écrit une lettre  directement à la COVID-19 dans laquelle elle explique qu’elle n’avait pas besoin d’être un aussi désastreux virus pour que les gens comprennent le message. De son côté, P-A Méthot a avoué sans filtre qu’il n’était plus capable des comportements de sa fille qui ne pense rien qu’à manger. Pierre-Yves Roy-Desmarais a suscité bien des éclats de rire avec sa chanson baptisée Le coronavirus qui retrace de manière sarcastique les points positifs de la crise, le tout avec des échantillons des émissions Atomes crochus et Taxi payant animées par Alexandre Barrette. Vraiment réussi!

Plusieurs humoristes ont abordé le thème de la sexualité, plus particulièrement le sevrage insoutenable que vivent les célibataires. Si le numéro de Maxim Martin est vite devenu redondant, celui de Christine Morency, en revanche, comprenait le meilleur gag de la soirée. Elle a déclaré qu’elle songeait sérieusement à louer son corps sur Airbnb avec la description suivante (âmes sensibles, s’abstenir) : un  beau noune et demie chauffé et pas éclairé. Il y a de petits problèmes d’humidité, mais ça, ça dépend de toé! C’est cru mais farouchement efficace! Billy Tellier, qui s’est vidé le cœur sur l’obsession de la propreté de sa blonde à coup de blagues mordantes et rassembleuses , était délicieusement choqué (et séduit) par cet humour irrévérencieux de la part de Morency! Finalement, Laurent Paquin a conclu le bal avec des petites chansons d’une phrase ou deux traduisant son impatience dans tous les domaines. Disons qu’on pouvait aisément se reconnaître dans ses propos…

Les humoristes semblaient déstabilisés par le fait de pas entendre de réactions amusées face à leurs blagues, mais on peut leur jurer que ça riait de bon cœur dans les foyers! Roast COVID-19 a amplement réussi sa mission de faire oublier les tracas quotidiens sans prétention. On en veut définitivement un chaque semaine!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *