Nickelback a enflammé le FMG!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Derniers articles parMarie-Claude Lessard (voir tous)

Question de commencer avec éclat la longue fin de semaine de la fête du Travail, le FMG (Festival de montgolfières de Gatineau) a accueilli, vendredi soir, le groupe rock Nickelback. Pour leur dernier spectacle de la saison estivale, le quatuor canadien a efficacement offert aux milliers de festivaliers exactement ce qu’ils étaient venus chercher : des tonnes de succès et des solos musicaux puissants!

Porté par une brise à la fois fraîche et humide causée par la proximité du Lac-Leamy, le public, bien qu’imposant, a eu droit à une ambiance intime lui donnant l’impression d’être, en quelque sorte, privilégié. Cette rencontre électrique avec le groupe originaire de l’Alberta qui a vendu plus de 50 millions de disques à travers le monde a débuté en force avec la chanson titre de son plus récent album, Feed the machine, paru en 2017. Quelques problèmes sonores se sont immiscés à la fête, mais heureusement pas pour longtemps. Les spectateurs en ont rapidement fait fi et étaient déjà conquis, mais leur participation a véritablement atteint des sommets lorsque l’avalanche de hits a pris son envol. Particulièrement sur Photograph , Far Away et l’excellente Hero, les gens chantaient avec cœur et clarté, incontournables lumières de cellulaire en prime.

Chad Kroeger et sa bande ont semblé être touché et heureux par ces moments de partage spontané. Complices, ils se sont taquinés tout au long du spectacle et se sont adonnés à des séances d’improvisations musclées. On retient tout spécialement le doux piano de Ryan Peake sur Lullaby. Le chanteur s’est également assuré d’inclure la foule dans cette chimie en usant de son sourire charmeur et de son attitude de rockeur. Par contre, les interventions s’étiraient et les opérations de séduction se répétaient comme crier  »Cheers » après chaque gorgée de bière.

Au-delà des chansons populaires comme Someday et Gotta be somebody, Nickelback a pensé à ses fans les plus endurcis en pigeant dans ses titres moins connus comme Hangnail et l’accrocheuse Figured you out, une initiative que la foule a beaucoup appréciée. La formation réservait d’autres surprises dont la présence de Jamie Fine pour la pièce Rockstar. La candidate de la première saison de The Launch a été une découverte percutante et énergique pour les festivaliers.

Le FMG se poursuit jusqu’au 2 septembre avec les spectacles d’Alex Nevsky, Yoan, Les Trois Accords , un hommage à Éric Lapointe par Belle&Bum et bien plus! Tous les détails ici!

Crédits Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *