Pour quelle activité s’arracher plus de temps?

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

À l’affiche dans les cinémas du Québec depuis le 19 novembre, le film L’Arracheuse de temps est la troisième adaptation cinématographique d’un conte de Fred Pellerin. Après Babine (2008) et Ésimésac (2012) réalisés par le comédien Luc Picard, c’est maintenant au tour du réalisateur Francis Leclerc d’ajouter sa touche personnelle à l’univers fantastique, absurde et touchant du célèbre conteur.

Comprenant une distribution étoile qui inclut entre autres Céline Bonnier, Marc Messier, Pier-Luc Funk, Jade Charbonneau et Émile Proulx-Cloutier, L’Arracheuse de temps se déroule à Saint-Elie-de-Caxton à deux époques différentes : en 1988 et en 1927. En 1988, le petit Fred Pellerin (adorable Oscar Desgagnés) est au chevet de sa grand-mère Bernadette qui se fait de plus en plus vieillissante (Michèle Deslauriers). Pour rassurer son petit-fils, Bernadette raconte comme, en 1927, elle, et le reste de son village, a réussi à déjouer la mort qui est entré dans son village en frappant un pommier en deux et en rendant les pommes noires et au goût fatal…

Arracheuse de temps
Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

Lors de la grande première montréalaise du film mercredi dernier, nous avons eu la chance de nous entretenir avec plusieurs membres de la distribution et des artistes invités à découvrir le film. Comme le récit s’attarde énormément à la notion du temps qui ne se rattrape plus, nous avons demandé à certains artistes pour quelle activité ils aimeraient arracher du temps dans leur horaire chargé pour la faire plus souvent…

Distribution du film

Guillaume Cyr (Forgeron Riopel ) : Oh! Voir des amis et faire des soupers, ce que la dernière année et demi nous a pas beaucoup permis.

Jade Charbonneau (Bernadette) : La danse, la danse latine! Comme je le disais à Émile Proulx-Cloutier tantôt, la danse, c’est comme mon activant! Ça me déstresse, ça me remet dans le bonheur et la joie de vivre. J’ai beaucoup de joie de vivre, mais ça me permet de décrocher!

Arracheuse de temps

Marc Messier (Méo) : Je n’ai pas un horaire si chargé que ça! Je joue mon spectacle solo de temps à autre, et c’est difficile de trouver des salles car la demande est là. J’essaie d’avoir du temps. J’ai fait ça beaucoup dans ma vie, tourner et jouer au théâtre en même temps, et je ne veux plus ça. Ça ne me tente plus d’aller là.

Fred Pellerin (auteur et scénariste) : Avec la tournée et tous les projets qui reprennent, ce serait pour lire plus ces temps-ci. Le signet de mon roman en cours de lecture est pas mal à la même page!

Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

Marie-Ève Beauregard (Lurette) : Écouter plus de films. Je suis une actrice qui n’écoute pas assez de films!

Pier-Luc Funk (Curé neuf) : Le sommeil! J’aime beaucoup voyager, mais je me permets jamais de le faire, car je travaille trop.

Geneviève Schmidt (Madame Gélinas) : Je vais être plate, mais aller au cinéma! Je n’ai plus ce luxe-là. Avec la Covid, on ne pouvait pas, mais là on a cette chance-là. Je veux prendre du temps en novembre pour aller voir au moins cinq films. Je veux vraiment aller au cinéma! 

Arracheuse de temps
Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

Invités au tapis rouge

Ludivine Redding : Honnêtement, il faudrait que j’aille plus de temps pour les choses que j’ai besoin de faire comme ranger mes vêtements! Mon linge est propre, mais il n’est pas rangé!

Catherine Brunet : Jouer à des jeux de société! Avec Francis Leclerc, on joue beaucoup à des jeux, mais pas assez!

Antoine Pilon : Voyager pis jouer à des jeux!

Stéphan Allard : J’aimerais ça faire plus de musique, jouer plus souvent de la guitare.

Myriam LeBlanc : De ce temps-là, je te dirais d’aller au yoga! D’habitude, j’y vais pas mal plus que présentement! J’arracherais du temps aussi pour faire des escapades à quatre. Tu sais, partir cinq jours en Gaspésie même s’il fait frette! On a une fille au secondaire maintenant, on ne peut plus tricher avec les horaires!

Crédits Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *