Prix Gémeaux: Bête noire et France Beaudoin triomphent!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Derniers articles parMarie-Claude Lessard (voir tous)

À presque pareille date l’année dernière, Véronique Cloutier animait la 35ᵉ édition du Gala des Prix Gémeaux et, du même coup, le premier gala québécois d’envergure en pleine pandémie mondiale. Pour la trente-sixième édition, qui battait son plein ce soir sur les ondes de Radio-Canada, Véronique Cloutier et son équipe ont conservé les éléments reliés à la COVID qui fonctionnaient bien, comme les hologrammes et la présence des nommés directement sur scène, même si certaines restrictions ont été levées. Ce qui a donné lieu à une soirée rassembleuse, festive, rythmée et émouvante qui a célébré de manière sincère et intelligente la beauté de nos productions d’ici.

Comme mise en bouche, Véronique Cloutier, absolument élégante dans une longue robe champagne rappelant les années 50, n’est pas allée dans le traditionnel numéro de stand up à l’humour mordant, mais a plutôt opté pour une ouverture mettant de l’avant le splendide décor.

Entourée d’extraits d’émissions marquantes de l’année, elle a récité un texte touchant sur le pouvoir rassembleur de la télévision. Une idée originale qui cadrait magnifiquement avec l’atmosphère du gala qui misait sur le plaisir plutôt que sur le grinçant. Étienne Coppée, Elisapie et Tom-Éliot Girard ont conclu le segment en chantant Demain il fera beau de Coppée que la majorité des Québécois ont découvert dans la poignante émission ultime de la série M’entends-tu?, qui a d’ailleurs remporté avec raison le Gémeaux de la meilleure comédie.

Le sketch des animateurs de la série web Les Doubleurs qui consistait à doubler des extraits d’archive de remerciements d’animateurs nommés comme Julie Snyder ne volait pas haut. Heureusement, d’autres segments comme celui enregistré dans lequel des acteurs allaient rendre hommage à des artisans œuvrant sur leur plateau de tournage, étaient pertinents, fluides et touchants.

Au chapitre des gagnants, il y a eu une belle variété. La première belle surprise de la soirée a été le sacre de Christine Beaulieu qui a remporté le Gémeaux de l’interprétation premier rôle féminin comédie pour L’oeil du cyclone, damant le pion à la favorite Florence Longpré qui a gagné les deux années précédentes pour son rôle d’Ada dans M’entends-tu?. La comédienne, qui avait remporté un Gémeaux l’an passé pour son travail de soutien dans Lâcher prise, a semblé très émue en déclarant qu’elle est bien au centre de ce cyclone qui lui permet d’ouvrir son cœur et faire son travail d’actrice.

Parmi les autres surprises, notons la victoire de Théodore Pellerin, qui sera à l’affiche dans la pièce Embrasse au TNM dès le 21 septembre, pour la série d’horreur Patrick Sénécal présente présentée sur le Club Illico. Guy Jodoin a également causé la surprise en gagnant pour son travail dans la comédie Escouade 99. L’acteur, habitué aux récompenses, a profité de sa notoriété pour offrir le meilleur discours de la soirée en prenant le temps de remercier comme il se doit son partenaire de jeu Michakel Gouin à qui il donnera le trophée et le réalisateur de la première saison Patrick Huard, qui a d’ailleurs remporté un prix hier soir pour son animation de l’excellent talk-show La Tour.

Guy Jodoin a également averti avec insistance et à deux reprises la personne -qu’il connait bien- qui s’occupait du signal pour partir de la musique afin d’arrêter un discours pour demander aux décideurs et aux producteurs de laisser les productions respirer et les laisser prendre leur envol pour qu’elles ne tiennent pas seulement à une cote d’écoute. Il a ainsi fait référence à la troisième saison d’Escouade 99 qui est incertaine en raison des critiques sévères et des cotes d’écoute en deçà des attentes envers la première saison. Le public a chaleureusement applaudi son initiative plus que nécessaire et sa démonstration qu’il ne sert absolument à rien de freiner l’élan des lauréats avec de la musique.

En direct de l’univers a coiffé au fil d’arrivée District 31 pour le Prix du public. L’émission a définitivement touché le cœur du public qui , en pleine pandémie, avait bien besoin de chanter et d’oublier les problèmes. France Beaudoin a remporté, à sa grande stupéfaction, des Gémeaux pour En direct de l’univers, Pour Emporter et pour La commande culturelle.

La série dramatique Bête noire a remporté le Gémeaux de la série dramatique saisonnière alors que District 31 a remporté une nouvelle fois le même titre pour la série dramatique annuelle. Isabelle Blais, qui a remporté hier son premier Gémeaux pour sa performance dans L’échappée, a récidivé hier en remportant un second trophée pour sa bouleversante et juste interprétation d’une mère qui doit faire le deuil de son fils qui a causé une fusillade dans une école secondaire.

Finalement, la dernière personne à avoir remporté un trophée a été la savoureuse Maude Guérin pour son rôle de Marie-Luce Goulet dans 5e Rang. Après avoir remporté précédemment un trophée Artis pour cette série, la voilà qui met la main sur un sixième Gémeaux en carrière. En plus de remercier l’équipe de comédiens de 5e Rang et l’équipe technique qui travaille dans l’ombre, elle a souligné qu’au fond son métier demeure avant tout un jeu, que c’est juste de la télévision. Avec émotions, elle a aussi remercié son amoureux, le poète Christian Vézina, et son fils Edmond qui a vécu une année scolaire difficile à cause de la pandémie.

Liste des gagnants

MEILLEURE SÉRIE DRAMATIQUE
BÊTE NOIRE – Louis Bolduc, Vincent Gagné, Patrick Lowe, François Rozon (Encore Télévision)
MEILLEURE SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE
DISTRICT 31 – Fabienne Larouche, Michel Trudeau (Aetios Productions)
MEILLEURE COMÉDIE
M’ENTENDS-TU ? – SAISON FINALE – Julia Langlois, Sébastien Poussard, Annie Sirois, Carlos Soldevila (Trio Orange)
MEILLEURE ÉMISSION OU SÉRIE D’ENTREVUES OU TALK-SHOW
LA TOUR – Patrick Huard, Pascale Morin, Katy Pronovost, Andrée-Anne Roberge, Joanie Roy-Morinville, Carlos Soldevila (Trio Orange)
MEILLEURE TÉLÉRÉALITÉ
LES CHEFS! – SAISON 10 – Marleen Beaulieu, Nancy Charest, Marie-Élaine Nadeau, Andrée-Anne Roberge, Dominique Savoie, Richard Speer (Attraction Images)
MEILLEUR PREMIER RÔLE MASCULIN : SÉRIE DRAMATIQUE
Théodore Pellerin – PATRICK SENÉCAL PRÉSENTE « Épisode 2 – Audition » (Zone3 / Productions Starling Road)
MEILLEUR PREMIER RÔLE MASCULIN : SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE
Michel Charette – DISTRICT 31 « Épisode 479-480 » (Aetios Productions)
MEILLEUR PREMIER RÔLE MASCULIN : COMÉDIE
Guy Jodoin – ESCOUADE 99 « Épisode 4 – La médecin légiste » (ComediHa!)
MEILLEUR PREMIER RÔLE FÉMININ : SÉRIE DRAMATIQUE
Isabelle Blais – BÊTE NOIRE « Épisode 3 » (Encore Télévision)
MEILLEUR PREMIER RÔLE FÉMININ : SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE
Maude Guérin – 5E RANG « Épisode 53 » (Productions Casablanca)
MEILLEUR PREMIER RÔLE FÉMININ : COMÉDIE
Christine Beaulieu – L’OEIL DU CYCLONE « Épisode 3 » (KOTV)
MEILLEURE ANIMATION : SÉRIE OU SPÉCIALE DE VARIÉTÉS
France Beaudoin – EN DIRECT DE L’UNIVERS – SPÉCIALE JOUR DE L’AN (Attraction Images)
MEILLEURE ANIMATION : MAGAZINE D’INTÉRÊT SOCIAL
Christian Bégin – Y’A DU MONDE À MESSE – SAISON 4 « Épisode 85 – Noir  » (Les Productions Bazzo Bazzo)
MEILLEURE ANIMATION : JEUNESSE
Pier-Luc Funk, Sarah-Jeanne Labrosse – LA SOIRÉE MAMMOUTH 2020 (Attraction Images / Pamplemousse Média)
MEILLEURE ANIMATION OU ÉQUIPE D’ANIMATION : SPORTS OU LOISIRS
David Arsenault, Danny Desriveaux, Bruno Heppell, Didier Orméjuste, Matthieu Proulx, Pierre Vercheval – FOOTBALL DE LA NFL « Super Bowl LV : Chiefs vs Buccaneers » (Bell Média)
MEILLEURE ANIMATION POUR UNE ÉMISSION OU SÉRIE PRODUITE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES : VARIÉTÉS, MAGAZINE
France Beaudoin – LA COMMANDE CULTURELLE « Épisode 8 – Un texte de Boucar Diouf » (Pamplemousse Média)
PRIX GÉMEAUX DU PUBLIC FONDS COGECO
EN DIRECT DE L’UNIVERS – SAISON 12 (Attraction images)

Crédits Photos : Éric Myre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *