Une rétrospective de feu pour la Saint-Jean!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

À l’occasion de la Fête nationale du Québec, France D’amour a offert un spectacle extérieur gratuit dans une ville parfaitement désignée : Saint-Jean-sur-Richelieu! Les cellules orageuses qui ont déversé leur fiel environ une heure avant le concert n’ont pas éteint l’enthousiasme débordant des nombreux spectateurs entassés au Parc Gerry-Boulet. La populaire chanteuse a offert une prestation de plus de 90 minutes englobant non seulement les plus grands succès de sa prolifique carrière mais également beaucoup d’humour et de complicité.

Magnifique dans un ensemble blanc composé notamment d’un veston et d’un short en jean effiloché, elle a débuté en force avec Je n’irai pas ailleurs, Que des mots et Le bonheur te fait de l’œil dont elle a modifié quelques paroles pour se coller davantage à l’actualité (comme faire rimer dump avec Donald Trump). Même si ces chansons sont sorties entre 2003 et 2007, le public les connaissait encore très bien.

Authentique et spontanée, France D’Amour n’a pas manqué d’énergie, autant dans la livraison des pistes que lors de ses interventions entre celles-ci. D’ailleurs, elle a brillamment improvisé avec les réactions des spectateurs en usant d’un réjouissant humour sarcastique jamais méchant. Après un séduisant tour d’horizon à saveur jazz avec les pièces Puzzle1,2,3 et voilà, Si c’était vrai et For Me Formidable de Charles Aznavour, la chanteuse a alimenté son lien privilégié avec ses fans en dédiant le titre romantique On est fait! à un couple présent, langoureux solo de guitare inclus.

L’artiste d’expérience a démontré qu’elle possède toujours une voix puissante en décochant des envolées impressionnantes sur les incontournables Animal (qui a bénéficié de quelques riffs de guitare de Back to Black d’AC/DC) et Va t’en pas sur laquelle elle a habilement rattrapé ses trous de mémoire.

Celle qui a souligné l’importance de faire du rock en français a présenté deux segments davantage théâtraux qui ont mis en valeur le talent de ses musiciens. Elle les a d’abord présentés sur J’entends ta voix après avoir déclenché une bataille de bruit opposant les admirateurs gars  et les fans féminines. Quelques morceaux plus tard, France a lancé le concours Musiciens Idol qui avait pour but de déterminer le meilleur musicien. Tour à tour, le guitariste, la claviériste, le percussionniste et le bassiste ont proposé des extraits de chansons rock internationalement reconnues avant d’amorcer Vivante, qui a, évidemment, déchaîné la foule. Prétextant d’abord de ne point connaitre ce célèbre titre, France D’Amour l’a chanté en symbiose avec le public, se permettant de le pimenter avec une finale tout en onomatopées.

La rockeuse a généreusement interprété trois rappels: Ailleurs, Le coeur est un oiseau et la poignante Mon frère qui aborde le délicat sujet de l’inceste. Entendre les spectateurs chanter en cœur cette dernière en guise de conclusion pouvait d’abord susciter un certain malaise et/ou représenter un mauvais choix dans l’ordre des pièces brisant l’ambiance de fête. Par contre, en y repensant bien, cette décision a prouvé que France D’Amour utilise son statut pour traiter avec respect de thèmes épineux, et qu’elle parvient à embarquer le public dans ses essentielles réflexions. Bref, on a eu droit à un show explosif provenant d’une vraie de vraie. Impression qui a été rehaussée en la voyant aider les techniciens à débarrasser la scène, détruisant ainsi avec une belle simplicité le mythe de la vedette diva.

Crédits Photos : Stéphanie Payez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *