Rosalie Ayotte : voir le beau dans les contraintes

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

L’aventure a beau être terminée, la carrière de l’auteure-compositrice-interprète Rosalie Ayotte ne fait que commencer! Voici un survol de ses moments déterminants à Star Académie et comment elle entrevoit la suite de sa prometteuse carrière.

Tu as interprété une de tes compositions, Mes pluies. Comment évaluerais-tu ta performance? 

Je suis vraiment fière de moi, je pense que ça n’aurait pas pu mieux aller. Quand j’ai commencé à chanter, j’étais sensible et j’étais déjà embarquée dans les paroles et dans ce que j’avais envie de dire, fait que je suis super satisfaite de moi. Peu importe le résultat des choses, je suis vraiment fière.

Tu as longtemps hésité entre faire une de tes compos et la chanson L’amitié. On pensait d’ailleurs que L’amitié était ton choix final. Quand a eu lieu le déclic qu’il était mieux pour toi de faire une de tes chansons?  

Dans l’après midi, j’ai eu une petite histoire avec William et Lunou, et il y a quelque chose qui clochait, on dirait que j’étais pas certaine que L’amitié était le bon choix. J’avais envie de mettre toutes les chances de mon côté et j’avais envie d’être la plus fidèle à moi-même, fait que j’ai décidé d’y aller avec une composition parce que j’avais vraiment envie que ça soit la dernière chose que les gens voient de moi si, justement, je partais. Je suis vraiment contente d’avoir pris cette décision-là et d’avoir écouté mon cœur.

Star Académie TVA

Pourquoi ton choix s’est arrêté sur Mes Pluies en particulier?  

Parce que c’est une chanson que j’avais faite devant les professeurs en évaluation, pis ça avait vraiment été bien reçue. Lè, en plus avec les arrangements qui étaient comme un peu plus rock, un petit peu plus à la Radiohead, je trouvais ça super intéressant. Même si c’était une chanson qui était encore triste, je pense que ça a vraiment montré une autre couleur de moi, ça a montré autre chose et je pense que c’était une bonne idée. J’ai beaucoup de composition que j’ai écrites il y a très longtemps, il y a peut-être cinq ans quand j’avais 15 ans et j’avais l’impression que ça me représentait un peu moins par rapport à aujourd’hui. Je veux dire que moi il y a cinq ans et moi aujourd’hui, c’est quelque chose de totalement différent et comme cette chanson était plus récente, j’avais envie d’y aller avec celle-là.

Tu avais pensé à L’amitié parce que tu as dit que c’est un des plus beaux textes jamais écrits. Pourquoi cette chanson est proche de toi? 

Je trouve ça super beau une chanson qui parle de l’amitié parce que, normalement, les chansons vont parler beaucoup plus d’amour. Il n’y en a pas à la tonne des chansons sur l’amitié pis les paroles, la façon dont c’est écrit, je trouve ça vraiment magnifique. Françoise Hardy est vraiment une chanteuse exceptionnelle. Je trouve ça super intéressant de reprendre une chanson d’un album qui a été publié en 1965.

Lors de ton parcours, tu as souvent été complimentée sur tes performances vocales. Comment arrives-tu à te détacher de ça pour éviter de te reposer sur tes acquis ? 

À la base, quand les gens disent que tu chantes bien, c’est toujours un commentaire qui fait plaisir, mais moi ce qui me fait vraiment plaisir, c’est quand ils disent qu’ils se sont reconnus dans un texte que j’ai écrit. Je pense que je vois vraiment au-delà de la performance vocale. Ce qui est vraiment important pour moi, c’est vraiment l’émotion, fait que je me base beaucoup plus là-dessus.

Comment as-tu géré le fait que tu recevais des bons commentaires pendant tes évaluations, mais que t’étais parfois mise en danger quand même? 

(Rires) C’est sûr que la première fois, ça m’avait quand même un petit peu étonné parce que j’étais tellement fière quand j’avais fait. Quand j’ai chanté Dans le cri de nos nuits , justement, je trouvais que ça avait bien été, mais j’ai compris que, plus le temps avançait, être en évaluation ce n’est pas nécessairement parce que tu méritais moins ta place que les autres. Je pense que c’était juste parce que les profs avaient envie de travailler avec toi. Au début, ça m’avait fait un choc d’être mise en danger avec justement quelque chose qui avait super bien été alors que dans le fond c’est quelque chose qui permet de pouvoir briller avec ton 2 minutes 30 et la chanson que t’as envie de faire. En fait, c’est vraiment une chance d’être en danger parce que tu as ton moment pour briller, et c’est quelque chose que j’ai réalisé avec le temps.

Star Académie TVA

Pendant ton parcours, tu avais parfois peur de montrer certaines choses comme chanter dans les yeux d’un autre homme que ton chum. Comment as-tu fait pour briser cette peur-là? 

Je dirai le fait de pas avoir le choix de côtoyer d’autres gars. Tsé, il y avait d’autres personnes qui étaient en couple et qui étaient capables de faire semblant. On sait que ce n’est pas vrai, que c’est juste pour l’interprétation. J’ai réussi à me sentir moins mal. C’est sûr que, avec mon trouble obsessionnel compulsif, c’est quelque chose d’un petit peu plus dur, mais je suis vraiment fière d’être passée par-dessus ça. C’est d’ailleurs une chose que je suis contente d’avoir accomplie aujourd’hui.

Tu es entré dans l’univers de Mika. Est-ce que sa direction artistique t’a permis à mieux lâcher prise ? 

Je dirai que oui d’une certaine façon parce que j’ai été jumelée à la chanson À cause des garçons qui est vraiment quelque chose que je n’aurai pas choisie, mais ça a vraiment permis de ressortir la Rosalie de la vraie vie. J’ai l’impression qu’on voyait souvent la Rosalie sur scène qui était un peu plus timide, un petit peu moins à l’aise. Il y avait quelque chose de plus triste et de plus réservé pis là ça m’a permis de montrer mon côté clown que j’ai dans la vie de tous les jours en parlant avec les gens. Même ma mère m’a dit que c’était la première fois qu’elle m’avait reconnue sur scène comme quand j’étais dans la vraie vie, et ça m’a vraiment fait du bien.

Quelle chanson a représenté ton plus grand défi vocal? 

Ma première chanson de mise en danger, Alone. Oh boy! Honnêtement, ce n’est pas la prestation dont je suis la plus fière parce que je sais qu’il y avait quelques imperfections, mais c’était un défi vocalement parce qu’il y avait des notes vraiment hautes qui ne sont pas nécessairement dans mon registre, fait que c’était vraiment un gros défi pour moi.

Quel a été ton numéro préféré sur scène?  Quel a été ton moment marquant à l’Académie? 

Mon numéro préféré sur la scène, c’est quand on a fait le medley des hits radiophoniques. C’était vraiment l’fun avec les décors de la salle de bain. C’était vraiment un numéro vraiment le fun à faire.

Dans l’académie, j’en ai eu plusieurs, mais quelque chose qui m’a vraiment marqué, c’est la rencontre avec Patrick Huard. Cet homme a vraiment un don pour faire ressortir des émotions. L’exercice qu’il avait fait avec Annabel et William et qu’ils s’étaient mis à pleurer, c’était comme super fort. Ses conseils étaient vraiment pertinents même si on ne fait pas nécessairement la même chose, mais pour vrai c’était vraiment pertinent et ça m’a vraiment marquée.

Page Facebook officiel de l’artiste

Le numéro sur les chansons pop populaires de l’heure a beaucoup fait jaser. Comment ce numéro a pris naissance et quel souvenir en retires-tu? 

En fait, on était dans la salle de cours avec Grégory et il nous a dit que ce serait intéressant de faire un medley des chansons qui passent beaucoup à la radio dans la dernière année justement. Ils nous en a proposé plusieurs pis il y avait une chanson qui nous faisait bien rire moi pis Lunou. c’est la chanson WAP. On trouvait ça vraiment drôle et que Grégory nous la propose, c’était vraiment fun donc on s’est lancée ce défi-là et puis je pense que ça a fait jaser, mais c’était super le fun à faire (rires).

À l’académie, on te voyait rire beaucoup et faire des blagues. Est-ce que ton expérience à l’académie te donne envie de composer des chansons où le côté plus léger de ta personnalité va ressortir? 

C’est sur que c’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire pour vrai, mais je trouve ça vraiment dur parce que je trouve que c’est facile, en tout cas pour moi , de tomber dans quelque chose de quétaine, d’un petit trop tsé le soleil, les oiseaux je sais pas. Je trouve ça dur de trouver quelque chose qui va aller plus chercher les gens quand c’est joyeux, mais c’est vraiment quelque chose que j’aimerais faire parce ça les gens me demandent souvent après un spectacle si je vais bien et cela donne un aspect un peu dépressif (rires). Je suis beaucoup inspirée par les moments plus sombres, mais j’aimerais vraiment travailler là-dessus et faire des chansons plus joyeuses.

Comment as-tu vécu l’expérience d’écrire et de composer des chansons avec les autres candidats pour le EP Les sessions de Waterloo

Pour vrai, honnêtement, c’est quand même dur parce que la composition, c’est vraiment quelque chose que je prends au sérieux et on dirait que j’aime que ça soit fait à ma façon. C’est difficile de devoir partager cette tâche-là avec des gens qui n’ont peut-être pas toujours les mêmes visions. C’est difficile de se dire de lâcher prise et que ce n’est pas ma chanson à moi toute seule. C’est quand même difficile, mais j’ai trouvé ça vraiment le fun parce que c’est quelque chose que je n’avais jamais fait. Maintenant, je sais que je vais être capable pis, justement, faut lâcher prise quelquefois et prendre les idées de tout le monde en compte.

Dans le disque de Star Académie, tu interprètes la chanson Tous les visages de Pierre Lapointe. Pourquoi as-tu choisi cette chanson et comment s’est déroulé l’enregistrement? 

Moi, à la base, Pierre Lapointe, c’est un de mes chanteurs préférés. Tous les visages, c’est une chanson pas assez connue, elle mérite tellement plus d’attention que ce qui est là selon moi, pis c’est une chanson qui est magnifique et j’avais vraiment envie de lui donner cette réinterprétation-là. C’est vraiment quelque chose qui est à mon image selon moi. Sur l’album, ce sont des chansons qui sont relativement connues et je trouvais ça intéressant de faire découvrir cette chanson-là aux gens qui ne la connaissent pas. Pour vrai, ça s’est fait tellement rapidement, je n’en reviens pas. La personne qui s’occupait d’enregistrer était vraiment fine et, pour vrai, ça a pris comme 30 minutes. On est allé dans une petite maison à Waterloo pour enregistrer, c’était super rapide, super simple et super efficace.

Page Facebook officiel de l’artiste

Lara Fabian est très impliquée dans l’académie. C’est quoi le meilleur conseil qu’elle t’a donné ?

Le meilleur conseil qu’elle m’a donné, c’est vraiment d’écouter ma petite voix, d’écouter mon cœur même si les gens ne sont pas forcément d’accord avec certaines des décisions que l’on a envie de prendre. C’est vraiment ce qui va faire en sorte que l’on n’aura pas de regret plus tard, et c’est ça que j’ai décidé de faire en choisissant ma compo même si Grégory m’avait proposé de faire L’amitié parce que je savais que si l’aventure se finissait, j’allais avoir un petit regret et qu’il allait avoir quelque chose qui n’allait pas fonctionner. J’ai donc décidé de m’écouter malgré tout et de faire ma compo. C’est vraiment quelque chose que Lara m’a appris que je vais garder en tête pendant longtemps.

On a appris hier que Star Académie va revenir à l’hiver 2022. Quels conseils donnerais-tu aux gens qui ont envie de s’inscrire ou qui hésitent? 

Je dirai que même si vous pensez que ça ne se peut pas parce que les gens vont souvent se dire que ce n’est pas leur genre d’émission parce qu’ils ont l’impression que c’est fake, ce n’est tellement pas vrai. Le côté formateur est tellement là pis, pour vrai, ça fait du bien de rencontrer des gens qui ont la même passion que toi, des gens qui sont différents de toi. Il faut vraiment être prêt à travailler ça c’est sûr parce que peut-être que ça a l’air léger et que ça a l’air bonbon à la télévision, mais il y a beaucoup de travail derrière ça et pour vrai préparer 2 minutes de chansons, c’est bien parce que oh boy qu’on en a de la toune à chanter (rires)!

Quels sont tes autres projets pour la suite? 

Étant donné que j’ai étudié en musique, j’ai mis ça sur pause pour faire Star académie, mais il me reste une session, fait que j’aimerais bien finir ma technique. C’est sûr qu’avec cette expérience-là, je me sens hyper prête et j’ai vraiment envie de composer encore plus. Je pense que justement je vais me mettre certaines contraintes pour essayer de faire ça vite et profiter de toute cette visibilité-là pendant que c’est encore chaud. J’aimerais vraiment sortir un album de composition, ça serait vraiment un grand honneur.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *