Star Académie : le parcours d’une princesse

The following two tabs change content below.

Sa voix rauque, sa détermination et son tempérament de princesse ont su faire chavirer le corps professoral ainsi que le public lors de son passage à Star Académie. Annabel Oreste a livré une performance incroyable alliant la sensualité et la théâtralité au sein de cette populaire chanson qu’est Fever. Une interprétation avec laquelle s’est terminée son aventure à l’académie, mais qui restera sans aucun doute l’une des plus marquantes des grands variétés. Lors d’un entretien téléphonique, l’artiste nous a parlé de sa performance ainsi que des moments marquants de son aventure.

Lors de ton dernier variété , tu as interprété Fever. Tu as dit que les paroles te font rire. Quelle est ta propre vision de cette chanson?

En fait, c’est parce que quand j’ai choisi cette chanson avec Grégory, il me l’a interprétée et chantée devant moi de façon à ce que ce soit théâtral. Puis tsé, ça parle d’amour et je ne sais pas,, c’était drôle et quand on en a parlé, ben je me suis dit Oh my God, c’est tellement un beau défi et c’est amusant à faire. Tsé, on sait de quoi ça parle (rires)! J’ai vraiment essayé de rentrer dans ce rôle et de livrer le texte avec toute la théâtralité que ça prend et de m’amuser en le faisant, et c’est exactement ce que j’ai fait.

Comment as-tu travaillé la sensualité de la chanson sans que ça ne devienne une caricature?

Premièrement, c’est travailler la compréhension au texte et après ça de connecter avec l’interprétation et de créer un personnage qui voulait raconter cette histoire-là. Je l’ai pratiqué tellement de fois Fever avant de pouvoir la chanter, mais la manière dont je l’ai interprété hier soir, c’est comme je ne l’avais jamais interprétée avant. Parce que je l’ai laissé aller avec la confiance dont j’avais besoin, puis avec le personnage que j’avais créé à travers cette chanson.

Tu as dit que ta mise en danger, tu l’as prise comme si tu étais une invitée au variété. En quoi cela a changé ta manière de vivre ta nervosité?

C’est plus comme un artiste qu’on invite à venir chanter sur la scène de Star Académie. Je ne l’ai pas vu comme une mise en danger, mais plus comme un je t’invite à performer sur la scène de la Star Académie dimanche . Alors, j’ai décidé de le voir plus comme une artiste invitée qui chante, et c’est ce que j’ai fait.

Après ta performance, tu as dit que tu espérais avoir rendu fière Anne Dorval. On a pu voir par ses réactions pendant la chanson qu’elle l’était, mais toi l’es-tu avec le recul?

Oui je suis vraiment très fière parce que j’ai vu que la joie que j’avais d’interpréter cette chanson avait traversé les écrans et que le public a pu voir ça. En fait, j’ai vraiment performé comme jamais, je me suis vraiment laissée aller à 100%.

Sur les réseaux sociaux, ton départ a vraiment causé la surprise. Est-ce que tu l’es toi aussi?

Oui, j’avoue, j’étais surprise, mais, en même temps, au moment où tu es en danger, je savais que j’avais une chance sur trois d’être éliminée et, cette semaine, je me suis mise vraiment dans le lâcher-prise et dans le : arrivera ce qui arrivera. Ça m’a permis de vivre cette expérience-là à fond.

Lors de la chanson L’amour existe encore, tu as dû rattraper un problème. Tu as dû faire appel à ton instinct très rapidement. Qu’est-ce qui s’est passé dans ta tête à ce moment-là?

Ben, déjà avant d’arriver sur scène, j’avais dit à Shayan qu’il fallait vraiment que l’on connaisse cette chanson-là les deux, et Shayan m’avait dit qu’il était très, très anxieux et qu’il allait un peu galérer, donc je l’ai aidé à se calmer et à respirer. Il faut toujours que tu sois prêt au cas où ton partenaire oublie ses paroles. C’est ça le show aussi en fait, on doit assurer nos arrières donc moi j’étais prête à prendre le bâton, le flambeau et d’être là pour cette chanson-là avec Shayan et je l’ai super bien rattrapé et très rapidement.

Quel a été ton moment le plus marquant à l’Académie et sur scène?

Le moment le plus marquant à l’académie, c’est le cours de Lara de cette semaine qui m’a fait du bien, qui a guéri des plaies et qui m’a permis de ravoir des sentiments et de retrouver des choses en moi que j’avais perdu. Le moment marquant sur scène, c’est de performer avec mon premier mentor Marc Dupré La Voix).

Comment as-tu vécu l’expérience d’écrire et de composer des chansons avec les autres candidats pour le EP Les sessions de Waterloo?

En fait, cette expérience-là était vraiment très stressante parce qu’on n’avait pas beaucoup de temps pour faire notre chanson et la travailler et tout. Donc, c’était un peu dans nos temps libres et le soir que Matt, Lunou,Dashny et moi allions se mettre ensemble et on travaillait. Je crois que ça m’a permis d’avoir l’attitude et la création pour écrire des textes. Donc j’ai vraiment aimé ça au final.

As-tu des projets qui s’en viennent ou c’est encore trop tôt pour en parler ?

Je crois que c’est très, très tôt pour en parler, mais mettons la semaine dernière on a travaillé sur une chanson le temps d’un refrain et j’ai vraiment aimé cette expérience-là et je suis vraiment tombée en amour avec le texte que j’ai écrit. Donc, ce serait dans mes plans de pouvoir la travailler et la finir.

En attendant de pouvoir découvrir les nouveaux projets d’Annabel, vous pouvez télécharger sa relecture de Fever ainsi que Sans Swell sur toutes les plateformes de téléchargements.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *