Star Académie : Maëva Grelet et ses multiples talents

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Lors de sa dernière performance à Star Académie, Maëva a livré une autre facette de ses talents d’artiste en dévoilant une première composition au grand public. Une performance qui a également permis à la jeune femme de se dévoiler dans toute son entièreté. Avec la pièce Le temps au temps ,Maëva a laissé derrière elle une chanson qui apporte de la joie et qui fait du bien. Lors d’une entrevue téléphonique, l’autrice-compositrice et interprète nous parle davantage de sa composition, mais également des meilleurs moments à l’académie ainsi que ce qu’elle en a appris.

Le dimanche 11 avril, tu as partagé une de tes compositions avec le public, Le temps au temps, afin de montrer qui était la vraie Maëva. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour te livrer de cette façon-là ?

Honnêtement, je pense que je voulais montrer ma couleur en tant qu’interprète aussi. Je voulais que Maëva, ce soit un tout. C’est comme une télécommande qui a plein de boutons et je n’avais pas encore montré le mode compositrice et autrice.

Qu’est-ce que ça prend à une composition pour l’amener au grand variété selon toi ?

Ça prend beaucoup de courage, je te dirai. Je pense que ça prend de la confiance en soi parce que tu dois aimer ce que tu fais avant tout. On est d’éternels insatisfaits dans ce métier-là, mais je pense que ça prend le courage et la confiance de se dire que, peu importe ce qui arrive, tu assumes de montrer tes couleurs et tu assumes que ça plaise et ça déplaise aussi.

Comment t’as su que c’était cette chanson-là précisément que tu devais lancer au variété ?

En fait, cette chanson-là m’apportait beaucoup de joie et de bonheur et, à chaque fois que je la chantais, ça me collait un sourire au visage et je me suis dit dans cette période-là, ces temps-ci, les gens ont besoin de sourire, ils ont besoin de danser, les gens ont besoin de se sentir bien en fait.

Dernièrement, tu es entrée dans l’univers de Mika. Qu’est-ce que sa direction artistique t’a apporté selon toi ?

Ah mon Dieu! Mika m’a montré que je ne devais pas avoir de limite avec mon imagination, avec ma création musicale. Que je ne devrais pas me mettre de barrière et que je devrais foncer même si mes idées risquent d’être farfelues, ça peut donner un chef-d’œuvre comme il nous l’a montré pendant deux semaines. Ses variétés étaient incroyables.

Comment travailles-tu les chansons pour parvenir à mettre toute ton intention quand tu n’as que quelques mots à dire, comme c’est le cas pour la pièce Maintenant et partout ?

Déjà, la chanson, on l’a appris par cœur dès le début, donc on dirait que c’est une chanson de famille. C’est une chanson que je chante avec mes frères et sœurs donc, pour moi, c’est venu naturellement. J’ai tellement cette joie et ce bonheur de pouvoir chanter avec eux. C’est notre chanson, donc je pourrais avoir la dernière phrase comme celle du milieu ou celle du début, je vais la chanter avec la même intention.

Lara Fabian est très impliquée dans l’Académie. Quel est le meilleur conseil qu’elle t’a donné ?

Le meilleur conseil que Lara m’a donné, en fait, c’est une phrase qu’elle m’a dite. Elle m’a dit : Maëva, tu sais, on ne peut jamais rater sa vie et je pense qu’il y a beaucoup de monde qui aimerait entendre cette phrase ou qui aurait eu besoin de l’entendre parce que, peu importe la décision que tu décides de prendre, peu importe le choix que tu fais, il y a toujours un moyen de s’en sortir et tu ne peux jamais rater ta vie.

Lors de ton parcours, tu as souvent été complimentée sur tes performances vocales. Comment arrives-tu à te détacher de ça pour éviter de te reposer sur tes acquis ?

Euh, je te dirai que je n’ai pas reçu que des compliments, donc quand je m’écoute, je suis la personne la plus difficile avec moi-même avant tout, avant les profs et tout ça. Oui, on me faisait peut-être des compliments, mais je sais que j’ai toujours quelque chose à travailler et j’avais toujours quelque chose à améliorer pour la prochaine performance. Je dis toujours que la prochaine sera la meilleure.

Qu’est-ce que l’aventure a changé dans ta création ?

Oh my God, l’aventure a changé énormément de choses! Déjà, elle a changé complètement ma vision de l’artiste que je voulais être. Avant, j’étais une artiste qui allait au pif et qui allait comme elle pensait que c’était bon, mais là je suis devenue une artiste qui a la foi de la réussite et qui sait vers où elle s’en va et vers quel chemin elle doit passer pour arriver à destination, et ça m’a aidé aussi pour les chansons que je vais écrire prochainement dans ma carrière.

Est-ce que tu penses que ta manière de voir les chansons a changé depuis que tu en écris ?

Oh oui ! En fait, ça a changé du moment où j’ai commencé à écrire donc avant Star Académie. Je te dirai que je peux plus comprendre le sentiment que je mets quand j’interprète parce que quand tu interprètes une chanson, ce n’est pas la tienne, mais il faut que tu ailles chercher une émotion que toi tu as déjà ressentie. Il faut que tu ailles chercher l’émotion et que tu comprennes la chanson parce que ce n’est pas facile à chanter en premier. Donc, pour moi, écrire m’a beaucoup aidée dans ce sens-là parce qu’en écrivant, tu extériorises tes émotions.

Quel a été ton moment le plus marquant ?

En fait, moi, ça a été lorsqu’on était 21 avant d’être dans les 15 star académiciens Le soir où j’ai été sélectionné directement dans les 12 et je n’ai pas eu besoin de défendre ma place pour faire partie des 15, il y a Joey Michael qui a dû chanter et à la fin. Il restait Origami qu’on devait interpréter avec Patrice Michaud, et j’étais juste à côté de Michael et je pense que ça a été le moment le plus douloureux pour moi dans l’histoire de Star Académie. On dirait qu’on savait déjà qu’on n’allait pas continuer à être ensemble en fait, et on s’est juste regardé en chantant la chanson et on s’est mis à pleurer pendant la chanson. On a continué la chanson en se tenant la main comme si c’était un au revoir.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Les projets que j’ai pour la suite, je vais garder ça comme un petit paquet surprise! Je vais le préparer bien comme il faut et, au moment où il sera le temps de l’ouvrir, on va en profiter tous ensemble!

En attendant de découvrir les surprises que nous réserve Maëva Grelet, vous pouvez télécharger sa composition Le temps au temps sur toutes les plateformes de téléchargement.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *