Titanic Live in Concert : un superbe moment musical

Plusieurs centaines de personnes s’étaient donné rendez-vous le dimanche le 9 février à la Salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts pour assister à la dernière représentation de Titanic Live in Concert.

Le concept est toujours le même que pour les autres films déjà présentés par GFN Productions, c’est-à-dire que la musique de fond du film est extraite de la pellicule, de sorte qu’il n’y reste que les dialogues, et si une musique fait partie intégrante du film, comme c’est le cas dans Titanic, celle-ci demeure telle quelle. Quant à la musique extraite de la pellicule, elle  est remplacée par un vrai orchestre installé sur la scène même, en l’occurrence l’Orchestre FILMharmonique, sous la direction (dans ce cas-ci) de John Jesensky en compagnie de Clara Sanabras (soprano et mandoline), Eric Rigler (cornemuse et sifflet) et les Petits Chanteurs du Mont-Royal sous la direction de Andrew Gray. Un spectacle que l’on pourrait qualifier de grandiose étant donné les différentes situations qui nous font passer par une gamme d’émotions et qui sont souvent illustrées par la musique de fond. Le film, présenté de cette façon, prend, à mon avis, une toute autre dimension.

Il est évident que rien n’est changé à l’histoire, mais juste la présence des musiciens sur la scène (130 dans ce cas-ci avec les Petits Chanteurs du Mont-Royal), disons que notre attention est parfois partagée entre le grand écran et la scène, par exemple lorsque nous entendons le murmure du thème musical interprété par Clara Sanabras. Nous sommes portés à chercher cette dernière sur la scène, comme ce fut également le cas lorsqu’il y a eu l’air de cornemuse. Pour ce qui est des personnages, ils sont évidemment les mêmes, pas plus pas moins. On les aime encore ou on les déteste encore.

C’est vraiment le point de vue musical qui apporte le changement, et c’est surtout visuel, car la trame musicale demeure exactement la même, l’orchestre devant respecter la version originale et non pas l’interpréter comme le chef d’orchestre voudrait l’entendre. Et dans ce cas-ci, ce fut encore une réussite. Il faut dire que l’Orchestre FILMharmonique n’en était pas à sa première représentation du Titanic, ce qui n’enlève rien au fabuleux  et titanesque travail effectué par M. John Jesensky qui dirigeait l’Orchestre ainsi qu’au travail de l’Orchestre même. Quant aux Petits Chanteurs du Mont-Royal, ils ont encore été égaux à eux-mêmes, c’est-à-dire tout simplement parfaits.

Il va sans dire que nous attendions tous avec impatience la finale du film avec l’interprétation de My Heart Will Go On par Clara Sanabras, qui  n’a pas la prétention de remplacer l’interprète originale, notre Céline, mais qui nous a toute de même offert une magnifique prestation et interprétation. En parlant de Céline, un autre moment d`émotion nous a été offert et qui fut fort apprécié du public : à la fin du générique, un petit hommage  à la mémoire de Madame Thérèse Tanguay Dion (1927-2020) est apparu sur le grand écran, une fort belle attention. Malheureusement, pas d’autres représentations sont prévues  à Montréal, nous nous sentons donc choyés d’avoir pu assister à celle-ci.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *