Tyler Shaw, l’intuition mature

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

L’auteur-compositeur-interprète Tyler Shaw était récemment de passage au Québec pour présenter les pièces de son second album Intuition paru en 2018. Il a notamment offert un spectacle au Festival d’été de Québec en première partie de deux groupes rocks empreints de nostalgie: le band canadien Moist mené par David Usher et Live qui a rempli à pleine capacité la place George-V. Faisant plutôt dans la pop, le chanteur originaire du Canada n’a pas semblé outre-mesure souffrir du syndrome de l’imposteur « Je suis extrêmement à l’aise avec cela et je pense que je vais bien m’agencer à la soirée, car, même si je fais dans la pop, mon spectacle possède une touche rock très énergique!», a-t-il précisé lorsque nous l’avons rencontré quelques heures avant le spectacle.

Sur disque, les pièces du dernier effort comportent en effet un intéressant mélange de rock et de douceur. Après les succès Kiss Goodnight, Wicked, House of Cards et Dizzy issus de son tout premier album Yesterday sorti en 2015, celui que le Canada a connu grâce à son sacre à la compétition MuchMusic Coca-Cola en 2012 a voulu, sans pour autant changer de registre musical, prendre son temps et être plus en harmonie avec son instinct. « Je voulais passer beaucoup de temps en studio sans me sentir pressé, et vraiment faire l’album dont j’avais envie. Je voulais m’assurer que les mélodies soient au point. Je cherchais à tout prix l’authenticité.» C’est d’ailleurs pourquoi, sur cet album, il embrasse son héritage chinois et parle ouvertement de santé mentale avec la chanson Anybody out there? « Nous sommes qui nous sommes, et on ne peut pas changer. Il existera toujours quelqu’un avec qui parler de sujets plus délicats.Quand j’étais enfant, la musique était ma muse. Je suis heureux que, maintenant, grâce à elle, je peux faire passer des messages et aider plus de gens.»

L’amour que lui porte le Québec le touche énormément, de même que l’appui des radios commerciales, notamment Virgin Radio qui diffuse en boucle les titres With You, Cautious et To the man who let her go. « Le Québec est ma province numéro un au Canada! Elle va toujours avoir une place spéciale dans mon cœur. Le public québécois me traite si bien, et j’en suis sincèrement reconnaissant!» C’est d’ailleurs en partie pour signifier toute cette reconnaissance qu’il a concocté une version française de With You en compagnie de Sara Diamond, version qui a reçu une réception incroyable en atteignant rapidement le sommet des palmarès. Son attachement au Québec est tel que son coup de cœur de la cinquante-deuxième édition du FEQ est d’ailleurs un Québécois! «Philippe Brach! Je l’ai vu sur la Place d’Youville le 10 juillet. Il était tellement divertissant! J’ai vraiment apprécié son univers et de pouvoir faire une telle découverte!»

Plusieurs de ses succès font l’objet de remix électro. « Ce sont des artistes qui apportent leur point de vue à mes chansons, et j’aime entendre leurs propositions et  les angles différents des miens qu’ils vont employer. C’est fantastique qu’une chanson comme With You, par exemple, devienne une chanson pour clubber ou aller faire de la course! Plus j’en entends, plus je me sens inspiré!» Parlant d’inspiration, il a publié sur les médias sociaux une version de sa chanson With You composée entièrement d’images de son mariage avec la belle Alex Karolczyk. La raison de ce cadeau inattendu par les fans réside justement dans cette envie d’être honnête avec eux, sans pour autant que sa vie privée ne comporte plus de jardin secret. « Cette vidéo de trois minutes représente qu’une petite partie de cette fabuleuse journée de 12 heures! Je ne vais jamais publier des pans de ma vie privée que je ne veux pas partager sous prétexte que je suis une personnalité connue! Ceci dit, je suis conscient que c’est important de demeurer honnête. Je pense aussi que les fans savent qu’il y a une ligne à ne pas franchir…ok, peut-être pas tous les fans (rires)!  »

Pour tout suivre de l’actualité de Tyler Shaw, c’est par ici!

Crédits Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.