Un touchant hommage à Maman Dion.

The following two tabs change content below.

Diane Beaudin

Hier soir, samedi le 20 mars 2021, nous avons pu nous rassasier au son de magnifiques chansons interprétés dans le cadre du Gala Levée de Fonds de la Fondation maman Dion, via la plateforme Live dans ton salon. Un spectacle animé par Jean-Yves Lemay, qui n’a pas du tout perdu la touche et au cours duquel nous avons pu voir et entendre Claudette Dion, Marie-Elaine Thibert, Paul Daraîche, Émilie Daraîche,  Josianne Comeau et Jacques Comeau (en direct du Nouveau Brunswick), Guylaine Tanguay, Marie-Pier Bazinet, Quartom, Roxane Bruneau, Stéphane Leroux au piano et Dany Dubé.

Tout au long de la soirée, il y avait en cours un encan silencieux auquel le public pouvait participer de chez eux. Le thème de la soirée : Les enfants. Que pouvait-on souhaiter de mieux pour maman Dion qui en plus d’être maman, grand-maman et arrière grand-maman, était  l’amie et aussi la marraine de nombreux enfants qu’elle a aidé via sa Fondation. Voici donc quelques-uns des beaux moments auxquels nous avons eu droit.

La soirée s’est amorcée par une interprétation de Quartom, d’une chanson que Céline Dion a écrite pour sa maman, Tellement j’ai d’amour pour toi. Une interprétation magistrale, arrangée spécialement pour eux. C’est toujours un plaisir de revoir ces belles personnes à la voix magnifique, dont la spécialité est le chant A Capella. Céline Dion, par vidéo, est venue dire un petit mot pour encourager le public virtuel à être généreux. Il faut mentionner que le 20 mars est l’anniversaire de naissance de maman Dion, qui aurait eu 94 ans. Joyeux anniversaire maman Dion.

Notre roi du country, avec ses 56 ans de carrière, Paul Daraîche, nous a également fait un grand plaisir en nous interprétant, accompagné de sa fille Émilie l’incontournable À ma mère, une chanson qui s’apprêtait bien dans les circonstances. Puis, ce fut le tour de la Gagnante de La Voix 2020, Josiane Comeau, qui en direct du Nouveau-Brunswick et en compagnie de son papa, Jacques Comeau,  nous a servi sa version de Si t’étais là de Louane, une chanson très touchante et présentée avec beaucoup d’émotions.

On constate que le thème des enfants a bien été respecté, puisqu’à ce duo a succédé celui de Guylaine Tanguay et sa fille Mary-Pier Bazinet qui nous ont raconté en musique Je ne suis que de passage. Une interprétation extrêmement émouvante de cette chanson de Renée Martel. Nous avons pu entendre quelques enfants qui sont venus nous dire ce que fréquenter la Maison des Jeunes de Laval-Ouest leur apportait de positif, un beau témoignage à l’œuvre de la Fondation maman Dion.

Puis, une des plus belles voix féminines du Québec nous a encore une fois éblouis avec une performance hors du commun d’un de ses premiers succès, Le papillon bleu. Vous avez sans doute deviné que nous parlions de Marie-Elaine Thibert. Sa puissante voix ne cesse de nous attendrir; elle est toujours aussi radieuse. L’artiste nous a également offert, une prestation magistrale de la chanson fétiche de Jacques Brel, La quête pour laquelle elle fut accompagné par  Quartum afin de nous faire atteindre l’inaccessible étoile. Une belle combinaison que ces cinq voix.

Puis, ce fut J’ai souvenir encore de Claude Dubois que nous ont présenté Paul Daraîche au sourire irrésistible en compagnie d’Emilie. Une autre belle surprise à laquelle nous avons eu droit. Guylaine et sa fille Mary-Pier nous ont donné la chair de poule, lorsqu’elles nous ont proposé cette composition de Mary-Pier Bazinet qu’elle a écrite pour sa sœur aînée et qui s’appelle I’m Your Mother. À notre avis, ce fut un des moments phares de cette soirée, autant pour ce que la chanson représente, que l’interprétation qui en a été faite. Sublime !

Une autrice compositrice interprète des plus populaires au Québec, Roxane Bruneau nous a interprété sa composition A ma manière. Comme à son habitude, ce fut un sans faute de sa part. Mary-Pier a écrit une chanson en français qu’elle a dédiée à Guylaine, et pour cause, elle l’a intitulée Chanson pour une mère, qui décrit fort bien les sentiments mutuels qu’elles partagent, la complicité qui les unit. Pour dessert, ce fut une prestation de Claudette Dion, dans une chanson qu’elle a composée avec l’aide de Luc de Larochellière, spécialement pour l’occasion et qui s’appelle Quand. Une chanson empreinte de tendresse, d’amour, d’émotion, et qui n’a laissé personne indifférente.

En somme, une soirée qui a passé trop vite grâce aux belles et magnifiques surprises qui nous ont été offertes généreusement par tous les artistes. Sans oublier la présence de l’animateur Jean-Yves Lemay, qui a été égal à lui-même, et qui trouve toujours les mots pour le dire. Ce spectacle est en ligne jusqu’au 26 novembre et vous pouvez appuyer cette levée de fond, votre générosité sera appréciée. Vous pouvez également participer à l’encan silencieux, aussi jusqu’au 26 mars.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *