Une parenthèse intimiste avec France D’Amour !

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

Récemment, l’autrice-compositrice et interprète France D’amour faisait vibrer les scènes des Musiparc avec un show rock. Ce jeudi 23 juillet, c’est dans une tout autre atmosphère que l’artiste nous a invité. En collaboration avec la salle virtuelle Whitebox Play, France s’est retrouvé seule avec ses guitares dans le confort et l’intimité d’un salon afin de nous livrer un spectacle en ligne. La spontanéité légendaire de l’artiste et les quelques confidences qu’elle aime nous partager ont eu le don de nous faire rire aux éclats et ainsi nous faire quelque peu oublier ce sentiment d’être loin des spectacles que nous avions pour habitude de vivre ensemble.

Dans cette parenthèse acoustique, France D’Amour a pris une grande liberté dans le choix de ses chansons et dans la manière de nous les offrir. De ses plus grands succès (Je prends ma guitare, Le bonheur te fait de l’oeil, Vivante) à quelques pièces de son dernier album D’amour et Rock N Roll (Tout à gagner, Courage) tout en passant par un medley des classiques Jazz (What a wonderful world, Smile, For me, formidable), l’artiste s’est laissée porter par la musique qu’elle aime tant et y a ajouté une petite nouveauté ainsi qu’une belle teinte d’humour qui lui est propre. La version acoustique sexy et blues de la célèbre Animal nous reste d’ailleurs particulièrement en mémoire.

Cette nouvelle formule de spectacle reste, au premier abord, très particulière sans la présence physique du public, mais l’exercice n’était pas pour autant désagréable, bien au contraire. Il faut reconnaître que France D’Amour est capable, à elle seule, de remplir l’espace dans lequel elle se trouve en deux temps trois mouvements et de nous charmer avec la tessiture de sa voix qui ne cesse de s’embellir avec les années.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *