Alain Trudel

Alain Trudel : un spectacle anniversaire à la Place des Arts

The following two tabs change content below.

Diane Beaudin

Nous avons eu le plaisir de retrouver Alain Trudel pour participer à cette célébration qui avait lieu à la Maison Symphonique de la Place des Arts. Une première pour l’Orchestre Symphonique de Laval et ses musiciens qui avaient l’air très heureux de cette visite d’un soir. Une soirée qui nous a permis de faire de très belles découvertes. En effet, tous les compositeurs dont l’œuvre a été présentée ce soir-là étaient tous nouveaux pour nous. Zoltan Kodàli, un compositeur hongrois (1882-1967) et Paul Hindemith, compositeur allemand (1895-1963) nous étaient inconnus, mais quelles belles œuvres nous avons pu entendre.

Tout d’abord, les Danses de Galanta et ses 11 mouvements de Kodali, une pièce de laquelle se dégage une certaine force, qui nous a apporté beaucoup de bonheur à l’écouter. On a pu y voir un Alain Trudel en forme comme jamais et très heureux de se trouver là où il était. Ce fut un grand moment pour l’orchestre, son chef et l’assistance, mais surtout pour Airat Ichmouratov, le  compositeur russo-québécois de la pièce Concerto pour Flûte et orchestre. Il s’agissait d’ailleurs d’une grande première mondiale pour ce concerto qui mettait en vedette le flûtiste québécois Robert Langevin.

Crédit photo : Louis-Charles Dumais / Facebook officiel de l’OSL

Un concerto avec ses trois mouvements qui a été extrêmement bien reçu par tous les spectateurs. Monsieur Ichmouratov  était sur place, il a donc pu profiter lui aussi du bonheur, de la satisfaction  et de l’ovation accordée par les spectateurs. Monsieur Langevin, quant à lui, a fourni une prestation à la hauteur de sa réputation. Pour ce qui est d’Alain Trudel, il a prouvé  que la confiance que lui a témoignée Ichmouratov était plus que méritée. Pour finir, Métamorphoses symphoniques sur des thèmes de Carl Maria von Weber (1798-1826) de Paul Hindemith (1895-1963) compositeur allemand. Une pièce pleine de vitalité, un opus que personnellement nous avons beaucoup apprécié, surtout le quatrième mouvement qui représentait le côté martial de l’œuvre avec une finale merveilleuse. Une soirée qui sera difficile à oublier pour beaucoup de monde.

Auteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *