Jonas Tomalty au Piko Parc : la performance dans la voix

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

L’auteur-compositeur et interprète Jonas Tomalty était présent, hier soir, sur la scène du Piko Parc de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu pour vivre sa première expérience devant des voitures dont les klaxons et les lumières montraient un vif enthousiasme. Malgré la pluie qui planait au-dessus de nos têtes et les quelques frayeurs qu’elle a fait aux artistes présents sur scènes, ceux-ci n’ont jamais perdu la ligne directrice du spectacle qu’ils voulaient nous faire vivre.

Accompagné de sa douce Carmen D’Astous et Steve Nadeau, Jonas Tomalty a fait le tour de sa carrière en y apportant une nouveauté, celle de ranger la grande performance de rockeur pour nous faire entrer dans une certaine retenue qui laisse plus de place à sa voix éraillée, ce qui apporte une atmosphère plus intimiste et plus proche de l’artiste. En mettant davantage l’accent sur sa voix, Jonas nous a d’ailleurs invité au cœur de son talent d’interprète en nous partageant une relecture bien à lui de la pièce Is this love de Bob Marley & The Wailers. 

De son premier album éponyme à celui qui devrait paraître bientôt, la différence c’est cette envie de marquer les esprits en étant lui-même à 100%, d’où ce besoin de se présenter aujourd’hui en tant que Jonas Tomalty. Pour cet album qui s’en vient bientôt, le projet a été créé en partie lors du confinement aux côtés de Carmen avec qui il partage désormais la scène. L’artiste nous a présenté plusieurs titres dont les pièces Closer et Carolina.

Un avant-goût qui donne hâte à l’arrivée de ce nouvel opus qui, comme l’artiste nous l’a mentionné plutôt en entrevue , sera un beau clin d’œil à de grands artistes tels que Mumford & Sons, Bruce Springsteen et Imagine Dragons.

Nous avons également eu la chance d’assister au spectacle acoustique que Jonas Tomalty et Carmen D’Astous ont fait au studio WhiteBox Play.

Crédit photo : Stéphanie Payez/Éklectik Média 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *