Virginie Fortin

Mes sentiments de Virginie Fortin : l’absurdité de la vie

The following two tabs change content below.

C’est dans un National bondé de gens de l’industrie et des médias que Virginie Fortin a effectué hier soir la première médiatique montréalaise de son deuxième one woman show intitulé Mes Sentiments. Signant seule ses textes, l’humoriste de 35 ans se permet ici de dévoiler ses questionnements existentiels avec une lucidité, une originalité, un ton absurde et une autodérision qui font réfléchir les spectateurs sur des sujets lourds tout en les sommant de ne pas les prendre trop au sérieux car la vie n’est qu’un jeu, et c’est exactement ce qui rend ce spectacle étonnant et inoubliable.

Foulant la scène d’un pas ferme et assumé, Virginie Fortin dissimule merveilleusement sa nervosité en s’imprégnant immédiatement de l’atmosphère douce instaurée par sa propre composition au piano qui a été remixée par Jean-Sébastien Houle et à l’efficace décor épuré constitué d’un rideau bordeaux dont la découpe rappelle une flûte de pan à l’envers et d’une pluie d’étoiles illuminées recyclées de son spectacle précédent, Du bruit dans le cosmos.

Virginie Fortin
Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

Celle qu’on pourra voir récemment dans la série Pour toi Flora et en novembre prochain dans le film 23 décembre pose rapidement les assises de son personnage scénique : une trentenaire un peu naïve qui est tourmentée depuis ses six ans par cette complexe question qui ne lui apporte aucune réponse satisfaisante : pourquoi on existe?

Cette grande question devient d’ailleurs un fabuleux moteur pour aborder des thèmes comme la conception injuste du temps, la nostalgie, le fascinant code des sons formant les langues, retrouver son bonheur d’enfant, la futilité du stress, l’anxiété préoccupante chez les enfants de la nouvelle génération et la culpabilité contradictoire liée à la décision de ne pas avoir d’enfant. L’énergie à la fois dynamique et désinvolte de Fortin est le parfait véhicule pour ses gags inventifs, sarcastiques et tellement inattendus et bien ficelés qu’ils provoquent de longs rires tout au long du spectacle. Son talent en interprétation a également renforcé plusieurs blagues qui mettaient en scène des personnages fictifs. Parlant de personnage fictif, les spectateurs se souviendront longtemps de Marguerite, sa fille qui vit dans la non-existence…

Virginie Fortin
Crédit photo : Stéphanie Payez / Éklectik Média

Virginie Fortin maintient un rythme engageant même si certains sujets, de par leur délicatesse ou leur caractère complètement ridicule, plongent le public dans un état introspectif qui peut faire louper certaines blagues. L’un des passages marquants du spectacle est sans contredit celui où Fortin remet les pendules à l’heure concernant son statut d’humoriste engagée. Pour elle, elle ne l’est aucunement. Elle fait de l’observation et son humour s’articule autour des sujets qui l’abasourdissent. Pour illustrer son point, elle utilise des exemples simples mais franchement percutants qui convainquent de ne plus lui affubler ce titre. Virginie Fortin est simplement une humoriste fort talentueuse qui brasse la cage des conventions avec un style à la fois atypique et accessible.

Virginie Fortin se reproduira au National le 10 mars 2022 et reviendra à Montréal au Lion D’or du 13 au 21 octobre 2022. Pour être au fait de toutes les autres dates de la tournée, c’est par ICI!

Crédits Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.