Saison 4 de District 31 : une finale explosive qui compense largement l’attente!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Derniers articles parMarie-Claude Lessard (voir tous)

Comme on s’est ennuyé de la gang du 31! Voilà le premier constat qu’on émet en regardant le premier des quatre épisodes spéciaux de 60 minutes que Radio-Canada reléguera du 7 au 10 septembre 2020 à 19h00 , mais que les journalistes ont pu engloutir avec bonheur hier et aujourd’hui. La pandémie nous a empêché de savourer la finale de la quatrième saison de District 31 dans sa forme traditionnelle, mais force est de constater que les artisans ont su brillamment tirer profit de la situation.

Sur le plan visuel, les règles de distanciation sociale sont à peine perceptibles. Quelques amusantes références sur le deux mètres ont été parsemées dans le scénario, mais les déplacements sont naturels et crédibles. Au niveau de l’écriture, Luc Dionne a bien su s’adapter aux nouvelles contraintes pour nous pondre de nouvelles intrigues captivantes et boucler définitivement la boucle sur celles qui ont fasciné plus de 1 906 000 spectateurs.

Le format 60 minutes va plutôt bien à la série. Les épisodes se déroulent rapidement, et l’effet de suspense est moins haletant pour les spectateurs dans le sens où certains revirements arrivent plus vite qu’à l’accoutumée. Au chapitre des nouvelles intrigues qui connaissent déjà leur dénouement, on retrouve un cas d’agression physique d’une enseignante au secondaire de la part d’un élève dont le père au caractère bouillant va empirer les choses ainsi qu’un troublant récit de pédophilie. Le couple de fraudeurs légaux formé par Richard Jetté et Julia Deveau (Richard Thériault et Bénédicte Décary) va également voir le sort scellé, mais quelques questions demeurent malheureusement sans réponse…

Évidemment, le public qui a appris à détester et à prendre en pitié la mère monoparentale instable Nancy Riopelle (Geneviève Schmidt) va enfin découvrir ce qu’elle magouille, ce qui donnera un tableau touchant et troublant de significations qui permettent à Schmidt et Michel Charette d’offrir de brillantes performances. La scène finale du quatrième épisode met magnifiquement la table pour la cinquième saison qui promet d’être riche en déchirements entre nos enquêteurs préférés. Vous allez sûrement crier devant votre écran face à ce revirement qui assiégera votre cerveau de nouveaux questionnements et d’hypothèses et de théories toutes plus ahurissantes que les autres.

3 comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *