Histoire de jouets 4 : la route vers soi

Ce long-métrage attire autant les attentes que le scepticisme mais, heureusement, le scénario à l’humour intelligent s’ancre parfaitement dans l’ère du temps et creuse en profondeur la psychologie de personnages qu’il sera impossible d’un jour détester.

Lire la suite

Phénix noir : ne reste que les cendres…

Évidemment, le film divertit mais cette sensation qu’on aurait pu avoir accès à bien plus d’éléments croustillants flotte tout au long de l’œuvre. On se rabat sur les effets spéciaux spectaculaires qui, sans offrir aucun sens particulier, impressionnent d’un point de vue technique.

Lire la suite

Bel Canto: prise d’otages à l’eau de rose

Malgré toutes les bonnes intentions derrière le scénario, le potentiel psychologique et social de l’œuvre se noie à l’intérieur de romances insipides, de morales fades et d’intrigues invraisemblables qui nous font pouffer de rire pour les mauvaises raisons.

Lire la suite

Rien de nouveau sous le Soleil de minuit, mais…

Soleil de minuit s’avère fort conventionnel mais lorsque visionné lors d’un jour de pluie ou en pleine déprime pour se consoler, il remplit convenablement et sans prétention son mandat.

Lire la suite

Le songe d’une nuit d’été : d’une sensualité irrésistible!

Cette énième revisite de ce classique réussit non seulement à éblouir à tous les points de vue mais également à démontrer toute sa pertinence en emmenant les thématiques dépeintes à un niveau de réflexion supérieur.

Lire la suite

Impromptu : La société des artistes disparus

Traduite par Marie-Josée Bastien, Impromptu respire la chaleur, la légèreté, le romantisme et l’art…mais n’est malheureusement pas aussi audacieuse que son titre l’indique.

Lire la suite