La Reine Nzinga, une épopée: une lecture inspirante

The following two tabs change content below.

Diane Beaudin

Derniers articles parDiane Beaudin (voir tous)

Dans le cadre du Festival  Jamais Lu, qui se tient présentement au Théâtre Aux Écuries, nous avons eu l’énorme plaisir d’assister samedi soir, le 21 août 2021,  à la lecture théâtrale de La Reine Nzinga, une épopée, coécrite  par Alexis Diamond, Bibish Marie Louise Mumbu et Tatiana Zinga Botao, interprétée par Tatiana Zinga Botao.

Depuis son arrivée au Québec pour poursuivre ses études en jeu théâtral, Tatiana Zinga Botao a découvert, une fois adulte, un détail de son histoire familiale. Le nom qu’elle porte vient de son ancêtre, une reine qui a régné au XVIIᵉ siècle. Nous avons donc eu droit à un texte des plus intéressants, imprégné de volets historiques, géographiques, linguistiques et humoristiques ainsi que des qualificatifs qui font que lorsque le spectacle arrive à sa fin, on a de la difficulté à croire que c’est déjà fini, tellement le temps a passé vite.

Crédit photo : site officiel du Festival Jamais luA

Tatiana s’est tout d’abord présentée à nous : née au Congo à l’âge de trois ans, elle déménage à Bruxelles en Belgique pour plus tard venir s’installer ici. Grâce à la mise en lecture de Kamana Ntibarikure,  notre intérêt  se maintenait en mode attention pour ne rien manquer de ce qui allait venir.  Tatiana nous a même offert  un passage sur la désormais célèbre crise du verglas qu’elle nous a racontée en québécois avec, il va sans dire des sacres provoquant ainsi,  une fois de plus, l’hilarité du public.

L’interaction avec le public est un autre facteur qui a tenu notre curiosité en éveil. En fait, à notre avis, on nous a présenté un texte d’une extrême profondeur avec des accents de légèreté qui le rendaient  encore plus agréable à entendre. Dommage qu’il n’y ait eu qu’une seule représentation, car je n’hésiterai pas à revoir cette lecture pour saisir davantage certains éléments.

Le Festival Jamais Lu sera présent jusqu’au 28 août, ne manquez pas la chance de vivre une belle expérience.

À lire aussi :

Auteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *