Je suis perdue, toi aussi: un divertissement assuré

The following two tabs change content below.

Diane Beaudin

Derniers articles parDiane Beaudin (voir tous)

Nous avons eu le plaisir, encore une fois, dimanche soir, le 22 août, d’assister à une autre lecture théâtrale intitulée Je suis perdue, toi aussi, d’Elie Marchand, dans la salle principale du Théâtre Aux Écuries, à l’occasion du Festival Jamais Lu.

Nous devons la mise en lecture à Marie-Ève Milot, qui a bien su diriger les interprètes Alexandre Bergeron, Manouchka Elinor, Sarah Laurendeau, Maryéva Métallus et Ismail Zourhla qui ont été formidables dans l’exécution de leur personnage respectif.

Cloé souffre d’un mal de vivre, a besoin de s’aérer, de changer les choses,  malgré le fait qu’elle ait  déjà Leila dans sa vie. Alors qu’elle fait la connaissance de Judy-Ann, la nouvelle barmaid qui arrive tout juste de la Colombie-Britannique, Cloé pense avoir trouvé le remède dont elle a besoin: une évasion de survie en  pleine forêt, assez loin et assez creux pour que la seule façon d’y accéder soit l’hydravion.

Crédit photo : site officiel du festival Jamais lu

À sa grande surprise,  Leila accepte de l’y accompagner pour le meilleur et pour le pire, espérant que ce séjour à deux serait l’occasion idéale de convaincre Cloé de participer à son projet à elle, celui  d’ajouter un bébé dans leur vie, un projet qui lui tient à cœur et dont elles ont déjà discuté à plusieurs reprises sans que, toutefois, Cloé ait donné son assentiment.

Tout se passe relativement bien entre elles, quelques petites incartades, mais rien de bien grave, mais Leila n’avait pas compté sur les incursions de Judy-Ann, qui de son côté va essayer de créer la zizanie entre Cloé et Leila… Réussira-t-elle?

Un texte vraiment coulant et léger, qui a su provoquer à plusieurs reprises des éclats de rire, grâce à la magnifique interprétation qui en a été rendue. Une comédie littéraire brillante et très bien structurée qui nous a bien divertis. Le Festival Jamais Lu se poursuit jusqu’au 28 août inclusivement, avec quelques autres bonnes lectures théâtrales à vous mettre sous la dent.

À lire aussi :  

Auteur

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *